Les visionnaires

Un visionnaire est celui qui a des visions. La vision comme vous le savez c’est l’action de voir. Vous voyez évidemment avec vos yeux et vous pouvez également voir avec votre esprit. Je ne vous parle pas de ceux qui expliquent à qui veut l’entendre qu’ils vont vous aider à connaître votre futur. Pourtant vous êtes un visionnaire et vous ne le savez peut-être pas. Un sage a dit tout ce que votre esprit ne peut pas saisir, votre main ne l’aura jamais. Plusieurs visionnaires du passé nous permettent de mener une existence de plus en plus aisée.
Considérez un moment comment la première chaise avait été construite. Nous n’avons pas eu les chaises depuis toujours, vous le savez. Je suppose qu’il y a de cela plusieurs années quelqu’un en avait marre de s’assoir par terre. Qui qu’il soit, il avait probablement commencé à penser, à se voir assis sur ‘’quelque chose’’ avec les jambes pendantes et le dos appuyé contre quelque chose. Cette image lui revenait à l’esprit parce qu’il avait pensé que ce sera plus confortable que s’asseoir par terre, les jambes pliées sous le menton. Depuis que cette idée avait apparu à cette personne, il pensa souvent à comment réaliser cette chose pour s’asseoir confortablement. Le désir poussa cette personne à l’action et avec l’image dans son esprit, il commença à construire quelque chose aussi proche de ce qu’il portait dans son esprit. Une fois la chose complète, la personne s’assit sur ça, laissa pendantes ses jambes et appuya son dos. Il voyait que c’était bon et appelle cette chose ‘’chaise’’. Le mot chaise est un symbole qui déclenche dans votre esprit une image chaque fois que vous voyez une chaise ou que vous en entendez parler.
Christophe Colomb voyait dans son esprit que la surface de la Terre était surestimée au quart de son étendue et qu’elle se compose principalement de terres c’est-à-dire des îlots. Il le voyait clairement dans son esprit. En 1484, il présente donc au Roi du Portugal, Jean II le Parfait sa théorie et lui demande de financer une traversée de l’Océan Atlantique en direction de l’ouest. Sa requête fut rejetée. Il part alors pour l’Espace où son projet reçoit le soutien de plusieurs autorités influentes. En 1486, il obtint d’être introduit par Isabelle 1ere Reine de Castille. Une commission royale lui opposa un refus. Néanmoins Christoph Colomb persévère et en 1492 ses efforts ont enfin été récompensés. Le Roi Ferdinand V et la Reine Isabelle acceptent de financer son expédition. En 1498, Christoph Colomb découvrit dans le monde physique ce qui jusque-là n’était pour lui qu’une image mentale : il écrit dans son journal avoir trouvé un « Nouveau Monde».
Les frères Wright voyaient les hommes planer dans les airs exactement comme les oiseaux. Ils ont poursuivi cette image mentale à laquelle ils croyaient et aujourd’hui nous voyageons à travers les airs par avions. Thomas Edison et Henri Ford sont également de grands visionnaires du passé. L’un a éclairé le monde et l’autre l’a mis sur les roues. Chacun d’eux voyait dans leur esprit l’image précise de leurs inventions avant de l’avoir dans le monde matériel. Napoléon Hill dans son grand livre Think and Grow Rich l’a clairement expliqué : Tout ce que l’esprit peut concevoir et croire est réalisable. Beaucoup de gens n’y croient pas vraiment, mais le peu de gens qui le croient le prouvent à eux-mêmes. Pourquoi ne pas vous le prouver à vous-même ?
Tout ce vous voulez peut et doit être réalisé. Traitez-vous comme l’être le plus important au monde. Ecrivez sur papier tout ce que vous désirez avoir. Gardez ce bout de papier dans votre poche et lisez-le chaque jour jusqu’à ce que cela s’incruste dans votre subconscient. Visualisez-vous en possession de cette chose que vous désirer et agissez comme si vous avez déjà eu ce que vous avez demandé. L’auteur et philosophe américain Bob Proctor vous dit avec insistance que Les pensées deviennent des faits. Si vous le voyez dans votre esprit, vous l’aurez dans votre main. Prouvez-le pour vous !

Votre audace pour réussir

L’audace comme décrit par Le Petit Robert est la qualité d’une personne qui agit avec hardiesse et détermination en dépit des dangers et des obstacles. Si vous n’êtes pas audacieux, vous ne pouvez pas prétendre au succès. C’est aussi simple que cela. Le succès dans les affaires, dans les relations familiales ou dans n’importe quel domaine n’est pas une affaire facile. Pas du tout. Il est possible à tout le monde de réussir mais votre réussite sera proportionnelle à votre audace.
Si vous voulez réussir vraiment, vous avez besoin de développez votre audace. Vous avez besoin de l’audace pour définir de grands plans, vous avez besoin de l’audace pour les réaliser, vous avez besoin de l’audace pour aller de l’avant pendant les périodes difficiles. Imaginez pouvoir gagner 10 millions dans une année alors que vos revenus actuels ne dépassent par un million, demande de l’audace. L’audace vous permet d’imaginer en premier lieu les scenarios avant qu’ils ne se produisent et c’est à ce niveau que se situe le nœud du secret. Vous imaginez la situation sans tenir compte de la réalité actuelle, vous y croyez fermement et vous avancez en faisant de cette vérité qui est dans votre tête – et seulement dans votre tête – une vérité absolue et vous agissez en la prenant en compte. Vous manifesterez cette vérité à coup sûr. Si vous arrivez à le voir dans votre tête, vous le verrez dans le monde physique. C’est l’audace qui vous permet de le voir dans votre tête. Si vous n’êtes pas audacieux, vous ne pouvez pas imaginez que de pauvre fils de paysan, vous pouvez devenir chef d’Etat. Les grandes personnalités de l’histoire qui ont réussi ont fait preuve d’audace. Sinon comment une fille d’épicier peut-elle imaginer devenir Premier Ministre d’un Etat comme la Grande Bretagne des années 80 ? Je parle de Margaret TATCHER. Plus proche de nous, comment un pauvre noir, fils d’un immigré alcoolique peut-il imaginer devenir le Président de l’Etat le plus puissant sur terre ? C’est à juste titre que son livre est titré l’audace d’espérer.
Dans nos sociétés, la peur du « qu’en dira t-on » a tué l’audace chez plusieurs personnes. Les gens vivent alors à moitié. Ils pensent tout bas ce qu’ils auraient déclarés à haute voix. Ils ont troqué leur audace contre la peur. Faites preuve d’audace, dans votre façon de parler, dans votre façon d’agir, dans votre façon de définir des buts et de faire des plans, même dans votre façon de marcher. Déclarez à haute voix ce que vous pensez, allez renégocier cette dette qui vous pèse au cou, refusez cette tâche ingrate qu’on vous a confié, allez directement voir le patron pour lui dire que vous êtes la personne indiqué pour ce poste vacant ou pour négocier une augmentation de salaire. Les petits employés vous tournent en rond, insistez pour voir le grand patron et posez votre problème. Il sera séduit par votre audace. Je me rappelle il y a quelques années, je devais fournir un casier judiciaire pour la signature de mon visa. J’ai été informé le dernier jour et quand je me rendis au tribunal ce vendredi là, il y a avait du monde à craquer. Il y avait plus de 100 personnes dans la file pour déposer les demandes d’établissement d’extrait de casier judiciaire, je pense qu’il y avait un concours dans le temps. Il n’y avait même pas de la place pour aller négocier avec les secrétaires qui prenait les demandes. J’ai demandé à voir le greffier en chef en charge des signatures, me suis introduit dans son bureau avec audace et ai posé mon problème. Cinq minutes plus tard, j’avais mon document signé sans n’avoir payé aucun frais sauf les frais d’établissement.
Quand vous voulez quelque chose, déclarez le avec de l’audace et Dieu le confirmera. Si vous ne le déclarez pas avec de l’audace, le Bon Dieu n’aura rien à confirmer. J’ai dit au début que tout le monde peut réussir mais le degré d’audace fait la différence entre les réussites. C’est seulement quand vous avez une grande audace que vous pouvez imaginez de grands succès. Et rappelez vous, ça part de votre tête avant de tomber dans votre main. Ça part de l’invisible pour venir au visible. C’est l’audace qui permet aux alpinistes de monter à des hauteurs les plus hautes. Cette même audace vous permettra d’atteindre les plus grands succès que votre esprit peut voir. Si vous arrivez à voir le résultat dans votre tête, alors vous le verrez dans votre main.

Il va falloir changer la semence

n sage a dit que si vous n’aimez pas ce que vous récoltez, il faut changer ce que vous semez. Nous voici dans une nouvelle année et les vœux de nouvel an ont commencé à tomber. Comme chaque année, nous recevons des tonnes de messages venant de parents et amis pour nous souhaiter tout le meilleur. Succès dans nos vies, dans nos entreprises, succès familial, succès financier et économique, succès académique, c’est ce à quoi tout homme aspire. Mais les souhaits des autres peuvent-ils vraiment changer notre situation ? Si nos propres souhaits ne peuvent amener de l’argent sur notre compte bancaire, si nos propres souhaits ne peuvent payer nos dettes, si nos propres souhaits ne peuvent pas remettre de l’ordre dans notre famille, pourquoi est ce que c’est le souhait des autres qui le ferait ?
Soyons francs avec nous mêmes et arrêtons de nous voiler la face, les souhaits n’ont jamais rien changé, et ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer. Si vous n’êtes pas content avec votre situation actuelle, il va falloir opérer le changement vous –même :
–    Quelle que soit votre situation actuelle sachez premièrement que c’est vous qui l’avez causé. Que ce soit un problème familial, que ce soit une situation financière difficile, que ce soit une situation de chômage, que ce soit une situation de maladie, quelle que soit la situation, sachez que c’est vous-même qui l’avez causé. Le film Le secret de Rhonda Byrnes développe ce sujet plus en profondeur. Tout ce qui se passe dans votre vie, en bien ou en mal, c’est vous qui l’attirez. C’est une vérité qui est difficile à croire, mais c’est une vérité assez simple et du moment où vous la comprendrez et l’intégrez, vous verrez que vous allez faire plus attention a ce qui se passe dans votre vie.
–    Changez votre manière de pensez. As a man think in his heart, so is he. De la façon dont un homme pense dans son cœur, ainsi il est, dit la sage pensée. Si vous continuez à nourrir des pensées de manque, à ne voir que le mal partout, à penser aux scenarios catastrophes ou aux choses que vous ne voulez pas, vous les reproduirez dans votre vie encore et encore. Changez votre façon de penser. Remettez vous au centre de votre vie, soyez conscient que c’est vous qui attirez ce qui se passe dans votre vie, et ne pensez qu’aux choses que vous voulez produire dans le monde réel. Rappelez-vous, si vous le voyez dans votre tête, vous le manifesterez dans le monde réel.
–    Patientez le temps nécessaire pour la récolte. Les pensées que vous avez sont comme des semences que vous semez. Donc il faut du temps pour commencez à les récolter. Supposons que vous changez vos pensées aujourd’hui, il faut un certain temps pour commencer à voir les manifestations dans votre vie. Pendant ce temps vous continuerez à récolter ce que vous aviez semé plus tôt. Il faut un certain temps pour voir les manifestations de vos pensées nouvelles dans votre vie, et pendant ce temps d’attente, tout ce que vous avez à faire est d’arroser vos semences, avec la foi. Si vous n’arrosez pas vos pensées, elles mourront avant de sortir de terre, et l’eau d’arrosage ici est votre foi. Si vous y croyez fermement, vous le manifesterez.
N’oubliez pas, si vous voulez le changement, changez vous-même. C’est pour dire que le changement que vous désirez dans votre vie ne dépend que de vous et de vous seul. En cette année 2012, ne vous basez pas sur les souhaits et vœux des autres. Décidez de ce que vous voulez, et obtenez le, vous le pouvez, si vous vous y mettez.

No one fathers a failure

Ne vous inquiétez pas, le texte est bel et bien en français. Mais j’avoue avoir quelques difficultés à traduire correctement No one fathers a failure en français. Essayons ensemble de le traduire. No one signifie personne, father comme vous le savez signifie père mais utilisé comme un verbe veut dire enfanter ou engendrer ou encore être le père. Failure signifie échec. No one fathers a failure peut vraisemblablement signifier personne ne veux être le père de l’échec. Qu’est ce que cela signifie réellement ?

Cela signifie que vous n’avez tout simplement pas le droit de finir comme un échec. Le monde entier aime les gagnants. Lorsque vos affaires vont bien, vous vous sentez utile, vous avez beaucoup d’amis, de meilleurs amis, votre femme et vos enfants vous respectent correctement. Vous êtes joyeux heureux, vous mangez ce que vous voulez, vous aidez vos parents et amis qui ne cesseront de venir vous poser leurs problèmes…. Imaginez-vous vivre de cette façon. Fermez les yeux pendant seulement une minute. Visualisez-vous entrain de mener une vie pareille.  Faites vraiment l’expérience. Cela ne vous coûte rien et ne demande qu’une minute. Vous verrez vous-même tout ce que j’essayais de démontrer. C’est magnifique de se sentir dans un tel état tous les jours. Beaucoup diront fièrement c’est mon frère !!! Mais c’est mon cousin ou bien encore il est mon oncle !!! Tout le monde vous apprécie, votre point de vue est très précieux et votre seule présence attire le sourire. C’est une vie pareille que vous méritez.

Si par contre vous finissez comme un échec, je vous assure que vous allez regretter votre existence. Didolanvi Félix, un artiste béninois l’a si bien signifié dans une de ses chansons : il vaut mieux que les gens pensent que vous êtes riches. Si les gens pensent que vous êtes pauvres, vous ne valez rien à leurs yeux. Dans une assemblée, rien de ce que vous dites ne sera pris en compte parce que vous êtes pauvres, vous êtes un échec. Dans votre famille vous ne valez rien du tout. Vos cousins, neveux et autres iront jusqu’à dire qu’ils ne vous connaissent pas. Vous serez renié parce que personne ne veut endosser la responsabilité d’un échec. Même votre femme et vos enfants vous manquent du respect parce qu’ils n’ont pas tout ce dont ils ont besoin pour leur épanouissement. Vous êtes carrément rien. Je ne vais pas vous demander de vous imaginez ou de vous visualiser mener une telle vie car c’est horrible. Mon désir est de vous prévenir vis-à-vis de ce drame. Lorsque vous ne prenez pas garde et vous finissez comme un  échec, soyez-en sûr que personne ne s’alignera derrière vous.

Dieu merci.  Il y a de la richesse pour tout le monde sur la terre. Un livre a été publié par un auteur français  Olivier Seban intitulé Tout le monde mérite d’être riche.  Je vous assure que vous disposez de tout ce qu’il faut pour ne pas terminer comme un échec. Vous n’avez d’ailleurs pas le droit de finir comme un échec. Certes, vous allez perdre des batailles de la vie mais vous ne devez pas perdre la guerre. Chaque échec doit constituer pour vous une source d’inspiration pour l’accomplissement de la victoire finale. Sébastien Knight disait vrai lorsqu’il affirme Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, que vous soyez enthousiaste ou en colère face aux obstacles, allez chercher la réussite que vous méritez, votre réussite n’est pas négociable.

Troisième secret de la richesse

Persévérez dans  l’effort – Gagnez plus d’argent à travers votre travail

La route vers la richesse est parsemée de tant de difficultés que la majorité des gens abandonne la course. Mais, il faut vous rendre à l’évidence que les problèmes ne sont que des opportunités non encore dévoilées et qui se révèlent à ceux qui n’ont pas peur de les affronter. A ce sujet, le philosophe politique et économiste allemand Karl Marx est allé encore plus loin en soutenant que l’Humanité ne se pose jamais que les problèmes qu’elle peut résoudre. Le problème ne surgit que là où les conditions matérielles pour le résoudre existent déjà. Partout où se présente alors un problème, sachez et croyez fermement que les conditions matérielles pour le résoudre existent déjà. Il vous revient donc de chercher et de trouver la solution. Vous savez maintenant que tout problème porte en lui-même le germe de la réussite, je vous dirai donc de persévérez dans l’effort si vous voulez réussir. Mieux, si vous voulez atteindre le sommet, vous allez rencontrer plus de problèmes que la plupart des gens. Monsieur Capo-Chichi Alain créa le Projet Cerco (Centre d’Etude et de Renforcement des Connaissances) en 1998 pour ‘’récupérer’’ plus de 10 000 écoliers béninois uniquement dans le Département de l’Atlantique (Bénin) admis au CEP sans l’entrée en 6è. A l’ouverture des collèges Cerco dans les quartiers Fidjrossè et Akpakpa (Bénin) qui proposaient à l’image des collèges publiques 21 200 F CFA comme frais de scolarité. Les élèves désertaient alors les autres collèges privés dont les frais de scolarité avoisinaient 100 000 F CFA. Le jeune Directeur de Cerco qu’il était devenait un élément gênant pour le système éducatif en ce qu’il empêchait les autres collèges privés surtout d’avoir de nombreux effectifs. Les Directeurs des établissements privés furieux ont donc tenu une séance avec le Directeur Départemental de l’Education de l’Atlantique au cours de laquelle il a été décidé de fermer les deux collèges. Un fondateur d’établissement l’a même menacé après avoir enlevé son chapeau : « si vous ne fermez pas ces deux collèges, vous en subirez les conséquences, Monsieur Capo-Chichi. Sachez que si vous avez de beaux habits, nous, nous avons de vieux chiffons». La menace était sérieuse, le Directeur Départemental qui se faisait du souci pour lui, lui expliqua les intentions du vieux et conclut : « Tu as à peine 20 ans, tu as la vie devant toi. Fermes ces deux collèges et sauves ta vie, ils sont plus nombreux que toi. Ils vont te tuer». Les fondateurs d’établissement mettent leur menace à exécution, au sommet de leur furie, ils firent irruption dans le collège Cerco d’Akpakpa, ils saccagèrent tout le mobilier et demandèrent aux agents sur place de rentrer et de fermer l’établissement. Le lendemain, Monsieur Capo- Chichi se rendit sur les lieux, ouvrit les portes fermées la veille. Sur le terrain, à sa grande surprise tous les parents de la zone et même le Maire étaient venus  lui exprimer leur soutien et leur sympathie et le reste n’est qu’histoire. Aujourd’hui, ces deux collèges existent encore et l’effectif national de tous les collèges Cerco passe de 70 en 2007 avec un effectif total de 32 470 élèves. Ceci n’est qu’une illustration parmi tant d’autres et qui présente jusqu’où les hommes sont capables d’aller pour vous détourner de vos rêves. Mais si vous les laisser y parvenir, tant pis pour vous ! Sachez que la vie des grands hommes est remplie d’histoires aussi merveilleuses les unes que les autres. Et ceux qui incarnent les grandes figures de l’histoire sont ceux qui savent transformer les problèmes en fantastiques opportunités ; ceux qui savent persévérer !

Il faut persévérer dans l’effort et ne jamais se décourager face aux obstacles. Le travail est presque un remède universel, il a fondé toutes les fortunes. Vous devez aimez votre travail et persévérez dans l’effort. Cependant, la notion de travail doit aller de paire avec celle des réalisations. S’il est vrai qu’il faut aimer le travail, je ne vous conseille pas d’aimer n’importe quel travail. Faites toujours le ratio entre l’effort fourni et les retombées financières surtout lorsque vous ne travaillez pas pour votre propre compte. Au cas où vous travaillez pour votre propre compte, même si vous ne gagnez pas un rond en ce moment, persévérez car vous êtes sur la bonne voie. Le ratio dont je vous parle ici concerne ceux qui travaillent pour autrui. Cherchez donc le job le plus offrant et surtout le plus motivant pour ne pas travailler durant toute votre vie et se retrouver dans une vieillesse misérable. Il ne faut jamais vous contenter des miettes car vous pouvez et devez mieux faire. Ne perdez pas votre temps car vous avez eu une seule enfance, une seule jeunesse et vous aurez une seule vieillesse, chaque seconde est unique. Vous n’avez jamais fêté deux fois le même anniversaire, vous n’aurez pas deux fois 5 ans, 18 ans ou 46 ans par exemple. Pour ceux parmi vous qui travaillent pour la fonction publique, j’emprunte pour vous cette phrase d’Olivier Seban qui disait : … Si vous pensez que l’Etat sera toujours là pour s’occuper de votre santé et de vos retraites, vous vous mettez le doigt dans l’œil. L’Etat ne sait faire qu’une seule chose… L’Etat fabrique des pauvres toujours plus dépendants de sa capacité à régler les problèmes… S’enrichir est un investissement personnel, mais qui reste minime en regard de ce qu’il peut rapporter. Rien ne tombera dans votre assiette si vous ne faites rien pour vous enrichir. Seule l’action et la persévérance dans l’effort vous permettront de vous offrir la maison de vos rêves, une grosse voiture ou des vacances dans les coins les plus fabuleux du monde. Vous devez donc agir par vous-même et prendre votre destin financier en main. A SUIVRE…

Préparez vous à l’échec

Bonne et heureuse année 2012, paix succès bonheur réussite… sont mes vœux pour vous tout au long de l’année 2012. Bien dit. Mais, que pensez-vous de l’échec ? Où est-ce que vous classez l’échec ? Je ne vais tout de même pas vous souhaiter l’échec mais mon devoir est de vous préparer à l’échec.
Kenneth King disait dans son livre Make Up The Challenge que l’échec est un facteur naturel que subissent naturellement les hommes naturels. Vous ne serez pas le premier ni le dernier à expérimenter l’échec. L’échec fait souvent partie de chaque histoire aboutissant au succès. N’oubliez donc pas que la vie apporte aussi bien des évènements merveilleux que des situations désagréables, aussi bien le succès que l’échec, aussi bien des hauts et des bas. Mais si vous y préparez bien, vous n’aurez peur de rien, le chagrin n’a pas de place dans votre cœur.
Quelqu’un a dit une fois : chaque fois que tu tombes, prends quelque chose. Apprenez à ne jamais abandonner face aux échecs, car l’échec est toujours temporaire. Tous les grands hommes de l’histoire sont des grands hommes parce qu’ils ont connu plus d’échec que la majorité des gens. L’un des caractéristiques communes à toutes ces personnalités est qu’ils n’abandonnent jamais face aux échecs. Rappelez-vous toujours que les gagnants sont comblés de louanges alors que les ‘’lâcheurs’’ sont effacés. Ceux qui gagnent sont ceux qui persévèrent. Chaque fois que vous lâchez ou que vous abandonnez, vous vous effacez du grand livre de l’histoire. Charles Blake disait que votre échec n’aura à relater votre histoire finale que si vous abandonnez vos rêves. Même découragé et fatigué, Dieu lui-même veut que vous essayez une fois encore. Si vous refusez d’abandonner lorsque vous échouez, vous finirez par réussir. En 1832 Abraham Lincoln avait échoué d’entrer dans la State Legislature. En 1833, il a échoué en affaires. En 1835 sa bien-aimée mourut. En 1836, il a eu une crise nerveuse sévère. En 1838, il a échoué d’entrer au Illinois House Speaker. En 1843, il a échoué pour la nomination au Congrès. En 1854, il a échoué d’entrer au parlement des USA. En 1856, il a échoué à la nomination au vice présidence. En 1858, il a échoué une deuxième fois à la course au parlement des USA. Mais aujourd’hui, il est considéré comme l’un des plus grands Présidents. Un sage a su bien conclure : c’est une erreur de supposer que les gens réussissent seulement à travers le succès ; ils réussissent aussi à travers l’échec.
Je vous assure que vous ferez mieux de vous préparer à l’échec car quoi que vous fassiez, vous serez couronnés de beaucoup de réussite, mais vous allez aussi échouer. C’est pourquoi vous devez vous y préparer. Mais face à l’échec vous avez deux options : soit vous l’acceptez ou vous le rejetez. Si vous l’acceptez, vous perdez toute envie de poursuivre votre rêve et, vous abandonnez. Mais si vous le rejetez, vous l’ignorez, vous persévérez dans l’action et vous gagnez parce que ceux qui gagnent sont ceux qui n’ont pas peur d’affronter l’échec.

Neuf Actions pour mieux gérer votre argent en 2012

2011 a été une année misérable sur le plan financier mondial. Le marché boursier a dégringolé, le taux de chômage ne fait qu’augmenter, tandis que les prix sur le marché ne font que flamber. La menace de la crise européenne sur l’économie africaine surtout sur la zone CFA, menace pouvant se traduire en une probable dévaluation du CFA n’arrange pas les choses. Au seuil de 2012, nous pouvons que souhaiter une amélioration des finances mondiales, et de nos poches personnelles.
Mais attention, l’espoir ne peut pas faire grand-chose. L’espoir ne peut pas amener le changement, seuls les actes pourront changer les choses.
Si une de vos résolutions de 2012 est de prendre le contrôle de vos finances (au lieu de laisser la situation vous gérer) cet article sur les finances personnelles peut se révéler utile. Voici neuf actions simples mais efficaces qui peuvent vous aider a construire un avenir financier plus stable.
Première action : Suivez la trace de chaque sou que vous sortez de votre poche
L’auteur du livre Votre Argent ou Votre Vie (Anglais), recommande vivement à ses lecteurs de ‘ pister chaque sou qui rentre ou sort de leur poche’.
C’est la meilleure façon d’être conscient de la façon dont l’argent vient et sort de votre poche. C’est cette étape qui fait la grande différence. Peu importe la façon dont vous faites le compte de vos entrées et de vos sorties, le plus important, c’est de le faire. Vous pouvez utilisez un petit carnet de notes, un programme informatique, une application sur votre téléphone portable etc … Choisissez ce qui vous convient le mieux, et mettez vous au travail (Oh, oui c’est un travail). Faites-en une habitude. Ne truquez pas les chiffres, il s’agit d’être franc avec soi même pour laisser les chiffres vous montrer quel genre de dépensier vous êtes. Enregistrez les transactions aussi tôt que possible. Mais surtout, ne vous jugez pas. Enregistrez ses finances est un exercice de collecte de données, pas l’occasion idéale de changer vos habitudes.
Deuxième Action : Budgétisez
Après avoir collectez des données sur vos dépenses et vos rentrées d’argent sur une certaine durée, utilisez ces données pour concevoir votre budget. D’après le livre The Millionaire Next Door, (Un livre que je recommande en passant) la budgétisation est une des choses qui différencie les riches des autres – 55% des riches tiennent un budget.
Plusieurs personnes –moi inclus- ne font pas de budget pour plusieurs raisons : c’est ennuyeux, nous ne pensons pas en avoir besoin, nous ne savons pas comment le faire, alors que cette simple action peut construire une feuille de route pour vos dépenses. Il y a plusieurs techniques pour faire un budget. Pour un budget personnel, le plus important c’est de savoir de combien vous disposez et comment vous comptez l’utiliser. La formule que j’apprécie le plus, (et que j’essaie d’appliquer !) est celle d’Elisabeth Warren qui conseille : 60% pour les besoins (j’entends besoins fondamentaux), 20% pour l’épargne, et tout le reste pour les désirs. Simple mais efficace.
Astuce ! Dépensez moins que ce que vous gagnez. C’est le plus grand conseil en matière de gestion des finances. C’est une question de bon sens, mais plusieurs personnes l’omettent délibérément. C’est seulement en dépensant moins que ce que vous gagnez que vous pouvez bâtir une fortune. Ceci est plus facile si vous enregistrez toutes vos transactions en ne dépensant que par rapport au budget préconçu. Mais sachez que même en ne respectant pas ces actions dont nous parlons, rien qu’en dépensant moins que vous ne gagnez peut vous mettre loin devant vos pairs.
Troisième Action : Ouvrez un compte Epargne qui rapporte
Ce point peut paraitre assez simple mais, son application peut payer sur la durée. Les banques proposent des offres alléchantes, mais sachez qu’ils sont là pour faire des profits. Ne laissez pas votre banque faire de vous ou de votre argent leur vache à lait. Elles proposent souvent des services variés, mais mon conseil c’est de ne souscrire à aucun service si vous n’en avez réellement besoin. Ouvrez plutôt un compte épargne qui peut vous rapportez quelques 3% l’an sur votre épargne sans frais bancaires. Ne souscrivez pas aux cartes de crédit, ni aux services envahissants de sms banking et autres noms rébarbatifs supposés vous faciliter la vie. Vous pouvez même ouvrir un compte pour chacun de vos projets, comme scolarisation des enfants, construction maison, renouvellement voiture. Si vous êtes fidèle par rapport à votre budget, et épargnez religieusement, le voyage vers l’indépendance financière sera plus rapide.
Quatrième action : Créez un fonds pour les urgences.
La plupart du monde vivent au jour le jour ; dépensant tout ce qu’ils gagnent, et le jour quelque chose de malheureux se produit, on commence par courir dans tous les sens. Après avoir ouvert un compte épargne, fixer comme priorité de disposer d’un fonds d’urgence. Dave Ramsey, auteur de The total Money Makeover, explique qu’ ‘‘il peut être tentant de commencer à « soigner ses problèmes d’argent » par les dettes, mais après avoir fixé les objectifs la plupart du monde se retrouvent face a des urgences et laissent le plan et le budget préalablement établis’’. Après avoir accumulé une somme consistante pour les urgences, vous pouvez vous sentir tranquille, (débarrassé de la peur de ce qui arriverait si …) et attaquez les dettes.
Cinquième Action : Sortez des dettes
Croulez-vous sous le poids de dettes pesantes ? Programmez de vous débarrassez d’une partie en cette année 2012. Si vous avez la discipline mentale, vous gagnerez à vous débarrassez des vos dettes le plus tôt que possible. Si vos dettes sont nombreuses, commencez par les plus petites d’abord. Voici comment :
1- Ordonnez vos dettes de façon croissante
2- Désignez un montant à réserver pour les dettes chaque mois
3- Discutez avec vos créanciers de la façon dont ils seront payés
4- Utilisez le montant réservé pour payer les dettes chaque mois en commençant par les plus petits montants et les dettes prioritaires
5- Une fois toutes les dettes terminées (vous pouvez y arriver si vous vous y consacrez) n’arrêtez pas l’épargne, mais ajoutez plutôt ce montant préalablement réservé à la dette à une autre rubrique d’épargne pourquoi pas un fonds d’investissement.
Quelle que soit la méthode que vous aurez choisie pour sortir de vos dettes, faites en une habitude, et n’arrêtez pas avant d’avoir épongé tout.
Astuce ! La perfection n’est pas de ce monde. Si vous passez votre temps à cherchez quelle technique utilisez pour sortir de vos dettes sans rien faire à la fin, vous vous faites du mal, et une solution idéale que vous trouvez et ne suivez pas et encore plus grave qu’une bonne solution que vous utilisez effectivement. Choisissez la bonne action et agissez Maintenant !

Sixième Action : Epargnez pour vos vieux jours
La situation économique actuelle donne de la tremblote à plusieurs personnes. La situation s’en va dégradante, le coût de la vie ne cesse d’augmenter alors que les salaires restent stagnantes. Que vous soyez salarié ou entrepreneur, vous devez commencer par mettre de l’argent de côté pour vos vieux jours. Si vous êtes jeunes, vous serez probablement en train de vous dire que vous n’avez pas besoin de fonds de retraite maintenant. Vous vous trompez. Quel que soit votre âge, c’est le meilleur moment pour commencer à épargner pour votre retraite. Le pouvoir extraordinaire de l’intérêt composé favorise plus les jeunes. Supposons que vous épargnez 250.000 F (soit 20.000 par mois) par an à un taux d’intérêt de 4% sur une durée de 25 ans, vous vous retrouverez à la fin avec une somme de plus de 10. 000. 000 FCFA, et si ce taux d’intérêt était plus élevé, vous pouvez doubler même ce montant. Beau calcul diriez vous, mais allez vous commencer aujourd’hui ?

Septième Action : Automatisez vos finances.
Quand l’argent tombe dans votre main, c’est assez facile de commencer à le dépenser. Mais supposons que tout l’argent qui tombe dans votre main dans le mois n’est que l’argent dont vous avez besoin pour vivre. Ceci est possible. Si vous êtes salarié par exemple, demandez a votre employeur de virer votre salaire à la banque directement et autorisez la banque à retirer vos épargnes et les repartir sur vos différents comptes épargnes. Si vous avez un business qui vous rapporte de l’argent, des investissements ou des gens qui doivent vous payer, demandez leur de déposer l’argent directement sur tel compte ou à tel endroit. Ainsi, plusieurs de vos dettes seront payées automatiquement et plusieurs épargnes seront faites sans votre intervention.
Astuce ! Choisissez ce qui marche pour vous. En matière de finances personnelles, il y a très peu de règles qui sont figées. Je peux vous suggérer une méthode qui a marché pour moi (et pour les autre) mais vous seuls pouvez décider si ces méthodes sont appropriées pour vos circonstances.
Huitième Action : Ayez des « à côtés ».
Quand je dis de gagner des « à côtés », je veux dire qu’il faut que vous développez de façon légale, une activité parallèle qui vous rapporte de l’argent. Vous pouvez réaliser un grand nombre de vos buts financiers en réduisant vos dépenses et en utilisant le bon outil, mais rien ne donnera de l’envol à vos fiances plus qu’un revenu extra. Comment pouvez-vous avoir un revenu extra. Regardez autour de vous, il doit avoir un moyen. Que ce soit une augmentation de salaire, un nouvel emploi ou un second emploi, que ce soit un business que vous démarrez de chez vous, n’importe quoi. Cherchez une activité génératrice de revenus, et boostez vos finances.

Neuvième Action: Eduquez-Vous.
Knowledge is POWER. Francis BACON homme d’état et philosophe anglais l’a bien compris. Vous voulez augmenter vos revenus, éduquez vous sur le sujet. Visitez les blogs qui parlent du sujet, lisez des livres sur les sujets. Vous n’avez pas besoin de croire tout ce qui est écrit dans un livre, prenez ce qui est bon pour vous et avancez.