Je ne serai jamais un charbonnier

Ceci est le cri de cœur d’un grand homme béninois. Pour la petite histoire, vers la fin des années 1997, de retour de vacances passées chez ma mère à Bohicon, j’ai été renvoyé de mon oncle chez qui, je fréquentais à Cotonou.  Ce dernier ne m’a donné que quelques heures pour quitter définitivement la maison. Ainsi expulsé sans préavis, et sans trop savoir pourquoi, j’ai dû passer la nuit dans la maison voisine en leur faisant croire que je voulais suivre un film de nuit. Le lendemain,  je retourne  chez ma mère à Bohicon afin qu’elle puisse intercéder en ma faveur au près de mon tuteur. Ma mère a pleuré toutes les larmes de son corps, déçue de ce que son frère ne l’a même pas avisée avant de me congédier. Alors, elle me propose de rester avec elle à Bohicon, pour que nous nous lancions à deux dans le commerce du charbon avec l’épargne tontine de 300 000F CFA dont elle disposait. Mais, à sa grande surprise, je refuse : je ne serai jamais un charbonnier, un vulgaire commerçant, je retourne à Cotonou pour réussir, lui ai-je alors répondu …. Ce passage extrait de Réussir à 25 ans de Capo-Chichi Alain est spécialement cité pour montrer que votre destin est dans votre propre main. Ce grand Monsieur est aujourd’hui l’un des leaders qui contribue au développement du Bénin à travers son système éducatif. Il aurait pu accepter de rester avec sa mère à Bohicon et certainement il ne serait jamais nominé l’un des vingt cinq  jeunes les plus dynamiques du monde en 2005 dans la catégorie leadership dans l’éducation et /ou accomplissement. Il a cru en lui-même et a juré ne jamais finir comme un charbonnier, « je retourne à Cotonou pour Réussir ». C’est toujours avec tant de respect que je cite ce leader confirmé qui doit servir de boussole à la jeunesse.
Décidez de ce que vous voulez être. Dites-le ouvertement et agissez comme si vous êtes déjà qui vous voulez être. Communiquer à la nature ce que vous voulez et rappelez-vous toujours de cette vérité de Ernest Holmes dans son livre La science du mental, «  les dépôts de la Nature regorgent de bonnes choses, mais ses magasins restent fermés à l’ignorant. Quand nous apprendrons à avoir foi en l’Univers, nous serons heureux, bien portants et prospères. Nous devons apprendre à nous placer sous le gouvernement Divin et à accepter le fait que la Table de la Nature est toujours garnie. Il n’y a jamais eu de famine cosmique ». Wallace Wattles va corroborer en affirmant dans La science pour devenir riche que la formule magique pour réaliser ces rêves est ETRE-AGIR-AVOIR. Tout comme le jardinier qui vient de semer des graines dans son jardin. Il sait ce qu’il a semé et il sait ce qu’il va récolter. D’ici là, il va continuer de prendre soin de son jardin et jamais il ne doutera qu’un jour il récoltera les fruits de son labeur. En visionnant comme étant celui qui EST en possession de l’objet et de ses désirs, on AGIRA en conséquence et on AURA cette chose. Ça marche toujours, parce que vous n’allez pas prendre ce qui appartient à quelqu’un d’autre, non ! Il s’agit d’AVOIR OU D’ALLER PRENDRE CE QUI VOUS APPARTIENT. Vous n’avez pas besoin de compétition, il vous faut juste de lancer la commande de ce que vous voulez, d’y croire, de vous voir déjà en possession de la chose et  enfin de la recevoir. Pour finir,  sachez que ce que vous cherchez vous cherche aussi en retour (Bob Proctor)  et ce que vous voulez, …vous l’avez déjà !

Publicités

Une réflexion sur “Je ne serai jamais un charbonnier

  1. Pingback: 99 astuces pour vous motiver par vous-même (81-85) | You Were Born Rich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s