Cherchez plus près d’abord!

Je me suis assoupi hier en écoutant un audio que j’avais mis en mode répétition sur mon ordinateur. Quelques minutes après, quand je me suis réveillé, silence radio.
Je ne m’étais pas réveillé totalement, j’étais dans un état de mi-sommeil et je me suis rendu compte que l’audio ne jouait plus. Comment cela se peut ? L’ordinateur qui jouait l’audio, était toujours allumé, je pouvais voir sur l’écran le curseur du lecteur média qui bougeait signalant que la lecture continuait mais je ne pouvais pas l’entendre. Qu’est ce qui s’est passé ? Quelqu’un a-t-il coupé le volume quand je dormais ? Pour en avoir le cœur net, je me suis arraché alors à mon sommeil, était sur le point de me lever quand je me rendis compte que le son était toujours là. Le son est là. Ça ne s’est jamais arrêté. C’était devenu un des éléments qui m’ont bercé pour faciliter mon sommeil. Quand j’étais dans mon état de mi-sommeil, je l’écoutais, si bien que le son était devenu comme une partie de moi. Je ne le savais pas et je le cherchais. Je cherchais ce qui était déjà en moi. Je cherchais ce que j’avais déjà.
On a coutume de dire que tout ce que nous désirons est déjà à nous et qu’il s’agit de quelques recherches pour les avoir dans le monde physique. Cette expérience m’a amené à comprendre une vérité. Jésus disait, tout ce que vous demandez, croyez que vous l’avez reçu et vous le verrez s’accomplir (Marc 11 :24). Jésus nous demande d’avoir la foi, d’être conscient de la présence de l’invisible avant que l’invisible ne soit visible. Pas le contraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s