10 astuces pour être plus grand que les offenses

C’est un fait que les gens chercheront à vous influencer, vous dominer ou même vous intimider. Nous sommes dans un environnement où nous devons collaborer avec notre entourage. Mais nous devons aussi nous rendre à l’évidence que Dieu nous a crée différemment c’est-à-dire que nous n’avons pas la même façon de penser, d’agir, d’analyser et d’exprimer nos émotions. De la même façon, seuls vous et moi ne pouvons se passer du reste du monde si tant est qu’on n’a pas les mêmes façons de voir le monde. Ce que nous considérons comme une offense peut résulter simplement d’un manque d’attention de notre vis-à-vis. Ces petites astuces vous aideront à dépasser les offenses et à mieux profiter de la vie.

Astuce1. Dites-vous que votre interlocuteur n’a pas l’intention de vous offenser

Ceci peut bien être simple.Pendant que cela semble dégénérer, posez-vous les questions suivantes : « Qu’est ce qui est sur le point de me troubler si tant ?, Cela en valait-il la peine ? Que vais-je en gagner ? »

Essayez de vous raisonner  « Suis-je vraiment entrain de prendre la situation comme il l’exprimait ? Voulait-il vraiment m’offenser ? Alors, que voulait-il dire en fait ? »

Dites-vous que la personne qui est sur le point de vous offenser a le plein droit d’exprimer ses opinions au même titre que vous. De l’autre côté, il ne s’agit que de mots. Ils ne peuvent certainement pas vous briser les os !

Rappelez-vous  que la raison pour laquelle nous nous sentons offensé résulte de l’importance que nous accordons à  ce qui est dit ou fait.’’ Cela signifie qu’il s’en fout’’, ‘’Elle dit que je suis un bon à rien!’’ ‘’Je savais qu’en réalité, elle ne m’avait jamais aimé!’’, ‘’Il n’aurait pas du dire ci… ou ça…’’. Et les interprétations commencent.

Il faut simplement comprendre que votre interlocuteur est entrain d’exprimer son point de vue. Et prendre plaisir à l’écouter ! Je trouve cela fascinant de rencontrer des gens qui ont des opinions carrément opposées aux miennes !

Vous vous sentirez plus heureux lorsque vous apprenez à relativiser les offenses et à utiliser la philosophie de communication : bâtons-et-cailloux-peuvent-me-briser-les-os-mais-les-mots-ne-vont-jamais-me-blesser.

 

Astuce2. Mettez-vous ‘’dans la peau de l’offenseur’’

Il s’agit d’essayer de penser comme votre offenseur. Cela vous aidera en premier lieu de diminuer votre émotion. Vous allez commencer à écouter votre interlocuteur et quelle que soit son opinion, vous essayerez de le comprendre. Vous pouvez de ce fait, découvrir que votre interlocuteur n’avait peut-être pas l’intention de vous blesser.

 

 

Astuce3. Penser à une raison bienveillante

Ne vous mettez pas dans la défensive, dites-vous que votre interlocuteur a une raison bienveillante. Peut-être les mots n’ont pas été convenablement choisis. Ne vous limitez pas aux mots que les gens utilisent pour s’exprimer. Saisissez  l’idée et ignorez les expressions maladroites.

Astuce4. Vous êtes différent de votre opinion

Beaucoup de gens se sentent intimement liés à leurs opinions. Ils ne font aucune différence entre leur opinion et leur personnalité. Alors, lorsque leur opinion ou leur point de vue est rejeté, ils pensent qu’ils sont rejetés, ils s’isolent et se sentent blessés, mais c’est totalement inexact.

Pour vaincre l’hypersensibilité, sachez que vos opinions ne sont pas vous. Donner des points de vues et les faire accepter ou pas, ce n’est pas qui vous  êtes vraiment. Lorsque vous arriverez à détacher vos opinions et vos points de vue de votre identité, vous allez mener une vie heureuse, accomplie avec très peu d’opportunité de se sentir offensé.

Astuce5. Apprenez l’humilité

Les plus grands esprits ne peuvent s’empêcher d’être humbles. Qui que vous soyez, quoi que vous fassiez sachez qu’il y a quelqu’un quelque part, qui est mieux que vous, et qui fait la même chose mieux que vous. Apprenez à être humble et vous irez loin dans la vie. L’humilité vous aidera à ne pas répondre systématiquement à une offense et surtout à ne pas offenser les autres.  N’oubliez pas non plus, l’humilité précède la gloire.

Astuce6. Concentrez-vous sur la vérité

Lors d’une discussion ou d’une réunion, il est important de se focaliser sur la vérité au lieu de chercher celui qui a raison et  celui qui a tort. Une fois que vous aurez dépassé le sentiment de honte et d’humiliation lorsqu’on vous dira « Tu as tord » par exemple, vous serez imperméable aux offenses. De plus, vous comprendrez celui qui vous crie au nez « Tu as tord », vous comprendrez qu’il n’a pas encore compris. Focalisez-vous toujours sur la vérité non pas sur la raison.

Astuce7. Dominer l’égocentrisme

La mentalité qui consiste à ramener tout à soi offre un terrain fertile à toutes sortes d’offenses. Chaque mot prononcé, chaque action ou inaction, toute raison, chaque intention devient pour vous un sujet à réflexion. C’est une charge bien LOURDE à porter.

Si vous êtes réduit à comment ceci ou cela vous a touché, si vous vous voyez au centre de toute chose, vous serez fréquemment offensé. Ne vous mettez pas au centre de la vie des autres. Permettez aux autres de vous paraître différents. Ma mauvaise humeur n’est  pas causée par vous, cela ne regarde que moi  et vous n’avez rien à y voir; ou la grossièreté de votre chef n’est pas votre affaire, encore moins votre faute, c’est l’affaire de votre chef.

Astuce8. Ne jugez point

Votre  boulot d’humain ne consiste pas à juger les autres. Lors d’une conversation ; ne tirer pas de conclusion active, laissez la conversation suivre son cours normal jusqu’à la fin. Les offenses résultent souvent des commentaires déplacés et des conclusions actives tirées ça et là. Ceci étant, lorsque quelqu’un vous juge, considérez tout ce qui est dit comme des mots, et les mots ne peuvent pas vous blesser.

Astuce9. Acceptez l’imperfection

Si vous espérez que les gens parlent et réagissent d’une certaine façon, que les gens soient aussi gentils avec vous comme vous l’êtes envers eux, qu’ils soient aussi compatissants que vous, vous serez déçu et souvent offensé. Au contraire, permettez aux gens d’être humain, ils le sont d’ailleurs !

Nous sommes tous, faiblesses, imperfections et caractères. Bien sûr que oui ! Laissons donc les autres demeurer qui ils sont. Soufflez, respirez un bon coup et let’s go comme le disent les anglophones.

Les gens sont imparfaits. Vous êtes imparfait ! Lorsque vous aurez accepté leurs imperfections (et les vôtres), vous allez mener une vie émotionnelle stable et heureuse.

Astuce10. Accepter vous même

Charité bien ordonnée commence par soi  dit-on. Avant d’accepter les autres, vous devez et avant tout vous accepter. Vous devez vous voir, vous apprécier au-delà de vos fautes, erreurs, défauts et imperfections. Vous n’êtes pas que des  défauts, vous avez aussi des potentialités qui méritent d’être travaillées et développées. Développez-vous intérieurement, acceptez votre imperfection et vous serez moins fragile aux mots et faits. La vie deviendra donc pour vous une place de joie constante, une raison de vivre.

Publicités