99 astuces pour vous motiver par vous-même (51-55)

51- Réfléchissez sur papier

Notre cerveau bien qu’il possède de merveilleuses potentialités, nous devons nous rendre à l’évidence que personne ne peut se rappeler de tout ce qu’il sait à un instant donné. L’oubli, a dit le philosophe allemand Friedrich Nietzsche, c’est la manifestation d’une santé saine et robuste. Il nous revient donc d’avoir à côté un carnet de note. Etant donné que nous sommes à l’heure de la numérisation, vous pouvez vous procurer d’un smartphone vous permettant d’utiliser Microsoft Office. Votre téléphone remplace valablement votre carnet de note. C’est ce que j’ai fait et c’est fantastique, mon téléphone HTC Desire V me permet de jouir sérieusement de la numérisation : le monde entier en une seule touche ! Mais, je dois vous avouer que malgré le smartphone, je n’ai pas pu me passer totalement de mon carnet de note. Faites votre expérience, peut-être que votre cas sera différent.

52- N’arrêtez pas de réfléchir

Je ne doute pas un seul instant, je sais que vous réfléchissez. J’estime d’ailleurs que personne ne peut vivre sans réfléchir. Vous vous souvenez bien du « cogito ergo sum » ; je pense donc je suis. Je ne vous parle pas seulement de réflexions mais j’insiste sur les réflexions stimulantes. C’est en cela que réside la différence entre le pessimiste et l’optimiste. Le pessimiste regarde un demi-verre d’eau et dit que le verre est à moitié vide alors que l’optimiste dit que le verre est à moitié rempli. Dans son esprit, le pessimiste retire l’eau du verre alors que l’optimiste y rajoute.

53- Pessimiste ou optimiste ?

J’ai constaté par expérience que les réflexions stimulantes poussent à l’action. Vous pensez qu’on peut considérer la situation sous tel ou tel angle. Alors que le pessimiste pense que c’est impossible, mieux vaut ne rien faire car soutient-il, tout est faussé d’avance. « Le doute est un traitre, il nous éloigne le bonheur que nous devons ressentir, en nous empêchant d’essayer » a dit William Shakespeare, auteur et dramaturge anglais. Le pessimiste est rempli de doutes, il doute de tout et de tout, il préfère ne pas essayer. Je vous recommande d’être optimiste. Cela vous permettra de développer votre imagination et, l’imagination ne consiste pas à renier la réalité, elle la crée. Soyez optimiste dans toutes les sphères de votre vie. L’optimisme vous maintient enthousiaste et vous plonge dans la joie qui vous connecte à la passion. Une fois que vous êtes passionné, il n’y a rien à faire, vous allez réussir. Je prends vraiment plaisir à suivre les interviews des gens qui ont réussi, je peux vous assurer que dans n’importe quel domaine ces gens ont lié leur réussite d’abord à la passion. Soyez optimiste et passionné !

54- Les moments de troubles

En période de trouble et de difficulté, je vous convie encore à l’optimisme, ayez la foi, croyez que cela va s’améliorer. Etant donné que la réflexion stimulante conduit à l’action, vous trouverez toujours une issue à votre situation tant que vous ne baissez pas les bras. Tout le monde rencontre des difficultés, de la gestion optimiste et courageuse de votre difficulté dépend votre futur brillant. Toute difficulté porte en son sein la semence de la réussite et de la gloire.

55- Faites votre bilan

Voyons ensemble ce que vous avez déjà. Vous avez des yeux qui vous permettent d’apprécier le monde extérieur, de lire mes articles, les mains qui vous permettent d’étreindre, manger, d’écrire etc., des pieds pour vous déplacer, les oreilles pour écouter… Voyons ensuite ce que vous n’avez pas. Je me permets d’inscrire en première place l’argent. Vous vous dites « Je n’ai pas d’argent ! ».

Alors, je vous pose une question « combien serez-vous prêt à me vendre vos yeux, vos oreilles, vos mains ou vos pieds? » un million d’euro ?

Je parie que vous n’allez pas accepter de me vendre vos pieds même à ce prix. Je parie que non et c’est pour vous dire que ce que vous avez déjà est plus important que l’argent. Il vous suffit simplement de bien combiner votre cerveau, vos yeux et vos membres pour amasser des centaines de millions d’euro.

Votre bilan est positif, je peux vous l’assurer. Il est caché au fond de vous tout ce dont vous avez besoin pour briller. Le meilleur est déjà en vous, n’allez pas chercher loin !