Dixième secret de la richesse: Changer votre perception de l’argent

L’argent ne fait pas le bonheur. L’argent est la racine de tous les maux. Les riches mènent une vie de débauche. La richesse n’attire que des problèmes. Vous connaissez encore beaucoup d’autres de ces croyances vis-à-vis de l’argent. Certaines vous sont tellement répétées qu’elles font partie de vous.

Ces croyances sont diffusées par un groupe d’individus qui gardaient jalousement le secret de la l’indépendance financière. Si 20% de la population détiennent 80% des richesses, il faut comprendre que la mauvaise image de l’argent a gagné beaucoup de terrain. Ces croyances sont enfouies dans votre subconscient qui commande les actions quotidiennes que vous réalisez sans réfléchir. Elles induisent donc des comportements qui vont à l’encontre des objectifs de richesse. Je vous apprends donc que de façon inconsciente vous vous préparez à la pauvreté et la à misère car vous savez que l’argent ne fait pas le bonheur. C’est certainement la plus grande escroquerie morale de tout les temps. Si vous voulez-vous en convaincre, demandez à un pauvre ce qu’il en pense. Seuls les utopistes croient que l’argent n’a rien à voir avec le bonheur. Si l’argent ne fait pas le bonheur à lui seul, je pense que beaucoup parmi vous seront d’avis pour dire qu’il y contribue fortement.

Faites attention à ce à quoi vous croyez : il vous sera fait selon votre foi. L’argent n’a jamais été et ne sera jamais la racine de tous les maux. Vous savez quoi ? La destinée de l’argent dépend de celui qui le détient. L’argent est neutre, il n’a pas de couleur, tout comme un liquide, il prend la forme du vase qui le contient. Jean Paul Sartre précisa que l’argent n’a pas d’idées, c’est son détenteur qui lui donne vie. L’argent exprime le tempérament  et le caractère de celui qui le possède. Si ce dernier est un belliqueux, vous direz que c’est grâce à l’argent qu’il finance les guerres et les conflits. S’il est un homme de paix qui s’occupent des orphelins et enfants en situation difficile par exemple, vous direz que c’est grâce à l’argent qu’il est humaniste.

Pour gagnez de l’argent et faire fortune, vous devez d’abord changer votre perception de l’argent. L’autre vérité est que si vous croyez que l’argent est la racine de tous les maux, vous ne serez jamais riche car il a été écrit : il vous sera fait selon votre foi. Mon objectif est de vous amener à forger une pensée saine vis-à-vis de l’argent. L’argent ne fera jamais votre malheur, au contraire il participe activement à votre bonheur. Pierre Benoît vous pose à ce sujet une série d’interrogations : L’argent ne fait pas le bonheur ? Qui le fait donc, je vous le demande ? Qui me donne cette démarche assurée, cette confiance, cette joie ? Jules Renard a complété en disant que si l’argent ne fait pas le bonheur, rendez-le… !

Je reviens à la seconde croyance qui dit que l’argent est la racine de tous les maux. C’est également une escroquerie mentale. C’est du mensonge, on vous a menti, je vous recommande puissamment de ne croire à aucune des ces assertions. Ces croyances s’érigent en barrières qui vous empêchent d’agir et génèrent des excuses du type «je n’y arriverais jamais», «je n’ai pas le temps», «je n’ai pas les moyens».

Il est vrai que l’argent n’est pas mieux qu’à la santé car vous connaissez tous la croyance populaire la santé avant tout. Mais il vous faut encore assez d’argent pour vous faire hospitaliser dans le meilleur centre de santé, pour vous faire entourer des meilleurs spécialistes. Retenez tout simplement que l’argent est une récompense pour un service rendu. Si vous l’avez acquis en apportant des solutions  aux problèmes des autres, vous l’avez mérité parce que vous l’avez attiré. La grande différence entre les riches et les pauvres est que les pauvres recherches de l’argent alors que les riches recherchent des solutions à résoudre ; à ce sujet, relisez le premier secret de la richesse.

Somerset Maugham affirma que l’argent est comme le sixième sens-  sans lui, on ne peut se servir des cinq autres. François Rabelais ajouta que fautes d’argent c’est douleur non pareille. Jean Racine enfonça le clou et affirma : mais sans argent l’honneur n’est qu’une maladie. L’argent est utile et vous le savez bien, même ceux qui feignent de le reconnaître font tout pour s’en procurer.

Pour ma part, L’ARGENT C’EST LA PUISSANCE. Répétez-vous dix fois cette phrase et voyez comment vous vous sentirez. (J’espère que vous l’avez fait !). Changer votre perception de l’argent et cessez de le blâmer car le problème n’est pas l’argent mais le véritable problème c’est vous-même !

 

Neuvième secret de la richesse

Faites de votre maison un investissement

J’ai démontré dans le septième secret de la richesse que votre maison peut aussi bien être un actif ou un passif. La maison dont je vous parle ici est celle qui vous sert de domicile donc est constitué pour vous comme un passif.
Beaucoup parmi vous privilégient l’espace lorsqu’ils désirent acheter une parcelle. Vous achetez finalement la parcelle et la construisez. Le constat souvent fait est qu’il reste une bonne portion de votre parcelle qui reste inexploitée. Mon conseil à ce propos est de vous procurer juste de l’espace nécessaire pour votre épanouissement. Un parent à moi me fait la confidence suivante : tu sais, je n’avais jamais imaginé qu’il y avait tant d’espace dans ma maison. En fait, il a vendu la moitié de sa maison et se rend alors compte que c’est à ce moment qu’il a mieux exploité sa parcelle. Je ne vous dis pas de vivre dans une maison contiguë, mais mon objectif est de vous amener à réduire considérablement les espaces non valorisés.
Ce conseil s’adresse beaucoup plus à ceux au début de la construction de leur indépendance financière. Pour les riches, le concept est totalement différent. C’est plutôt l’espace qui détermine les moyens, la grande maison est le signe d’une vie réussie. Le palais de Bill Gates, la maison la plus intelligente du monde, couvre une superficie de 6 500 m², celle du Rapeur 50 Cent est un château de 4 500 m² payé 4millions de dollars. Mieux, le milliardaire Larry Ellison, fondateur du Logiciel Oracle au lieu de construire une maison s’est bâti un village de 2 ha dont les travaux ont durée de 10 ans et le coût plus de 100millions de dollars. La demeure la plus grande du monde s’étend sur 11 ha et est la propriété d’un industriel milliardaire, Ira Rennert. Elle comporte 40 salles de bains, 29 pièces, une salle de cinéma de 160 places, un complexe sportif avec une piscine, deux cours de tennis un gymnase et plus étonnant, Ira Rennert dispose de sa propre centrale électrique.
Vous et moi, qui n’avons pas encore atteint le sommet, devons exploiter convenablement l’espace et faire de notre maison un bon investissement. Les espaces libres et inoccupées ne servent à rien et doivent être valorisés. N’oubliez surtout pas, vous devez atteindre le sommet et c’est pourquoi je vous ai fait part des références en la matière. Pour ma part je vous conseille de ne pas faire du m’as-tu vu avec votre capital, investissez-le convenablement, réinvestissez-le encore et encore et viendra le jour où vous pourrez faire tout ce vous voulez avec votre argent, je veux dire avec vos intérêts. A SUIVRE…

Huitième secret de la richesse

Préserver vos actifs
Comme vous le savez désormais par définition un actif est ce qui fait entrer de l’argent dans votre poche. Dans le septième secret j’ai donné quelques exemples d’actifs que vous pouvez vous procurer. Cette liste d’actifs n’est pas exhaustive et je compte sur vous pour reconnaître tout article pouvant vous servir d’actif. J’insiste une fois encore sur le fait que vous devez cesser d’acheter avec vos yeux mais avec votre tête. Vous devez accroître vos actifs et, plus vous disposez d’actifs, plus vite vous vous rapprochez de votre indépendance financière.
Savez-vous comment pouvez-vous y arriver ? Il vous suffit de bien vous informer et surtout de vous former. Lorsque vous décidez d’investir dans un domaine donné, il vous serait plus facile de maîtriser votre investissement si vous prenez d’abord le temps de vous faire former. Avant de se spécialiser dans la vente des biens immobiliers, Robert Kiyosaki s’était fait former. Aujourd’hui, il représente l’un des hommes d’affaires les plus célèbres en matière de la vente des biens immobiliers. L’un des moyens de préserver vos actifs de la perte est de vous former avant d’investir. Pour savoir plus sur l’importance de la formation sur l’acquisition et la préservation de la richesse, relisez le deuxième secret de la richesse.
Lorsque vous désirez investir dans une entreprise par exemple, prenez le temps de lire les rapports annuels d’activités des cinq dernières années pour s’informer de l’état financier de l’entreprise et des cash-flows des cinq dernières années. Dans le cas où vous voulez mettre sur le marché un produit ou un service, il est judicieux de faire l’étude du marché à travers un prototype qui sera mis à la disposition de la clientèle et voir comment il est accueilli. Les observations et contributions de la clientèle doivent être prises en compte pour la fabrication du produit ou la mise en place du service.
Préserver vos actifs de la perte revient à réfléchir, à s’informer et à se faire former avant de vous procurer de tout ce qui est censé pour remplir la poche. N’oubliez surtout pas le principe de départ qui est de se faire remplir les poches en vue de s’assurer votre indépendance financière. Que vous le croyez ou pas, je suis pour ma part convaincu que vous êtes nés riches et dès lors que vous prendrez en main votre destinée, vous allez la façonner exactement à votre guise et vous mènerez une existence qui est la vôtre et que vous aurez choisie. A SUIVRE….

Septième secret de la richesse

Faites augmenter vos actifs
La route vers l’indépendance financière est régie par un code très simple pourtant méconnu de la plupart des gens. Le sixième secret vous dit de réduire vos dépenses mais ce septième secret vous oriente vers ce sur quoi vous devez maximiser vos dépenses. Si vous êtes d’avis avec moi que dépenser vous fait sortir de l’argent de votre poche, il y a des dépenses qui remplissent vos poches.
La notion fondamentale à mieux maîtriser à ce sujet est la différence entre actifs et passifs. Avant tout, expliquons chacun des thèmes. De façon simple, l’actif peut se définir comme tout ce qui apporte de l’argent dans votre poche. Par contre un passif est tout ce qui fait sortir de l’argent de votre poche.
Soyons plus pragmatique et prenons le cas par exemple de votre véhicule. Est-elle pour vous un actif ou un passif ? Supposons que vous avez acheté un véhicule à 3 millions F CFA. Il peut être aussi bien un passif comme un actif. Votre véhicule est un passif lorsqu’il fait sortir de l’argent de votre poche pour n’importe quelle raison. Il est un actif lorsqu’il vous fait rentrer de l’argent dans votre poche. Peut-être me demanderez-vous comment le véhicule peut vous faire rentrer de l’argent dans votre poche ? Pourtant beaucoup parmi vous savent bien qu’on peut acheter un véhicule et le confier à quelqu’un qui vous verse quotidiennement un montant donné. L’exemple du véhicule n’est qu’illustratif, le plus important pour ma part est de vous amener à faire clairement la différence entre les actifs et les passifs. Faites votre inventaire, asseyez-vous convenablement dans votre salon. Prenez un bic et un papier blanc. Regardez autour de vous et inscrivez sur le papier tout ce que vous avez acheté. Avec une bonne compréhension des passifs et actifs, vous vous rendrez compte que les différents éléments peuvent se classer en trois catégories :
1- Ceux que sont vous avez achetés, qui ne vous réclament rien et qui attendent patiemment la poubelle. Exemple : gravures, tableau d’art, guirlandes, jouets pour enfants, bijoux, pagnes, colliers, etc.….
2- Ceux que vous avez achetés, et qui réclament encore d’argent avant de rejoindre la poubelle. Exemple : Télévision, radio, appareils électroménagers, ventilateurs, moto, voiture, réfrigérateur, téléphone portables, lecteurs DVD, etc.….
3- Ceux que vous avez achetés, et qui remplissent votre poche en retour. Exemple : ordinateur, biens immobiliers et fonciers, moulins à maïs, réfrigérateur, moto, voiture, téléphone portables, etc.….
Vous constatez sans doute que certains éléments figurent aussi bien dans les catégories 2 et 3. Et bien cela dépend de ce pour quoi vous l’utilisez. Lorsque je prends le cas du réfrigérateur par exemple, si vous le disposez chez vous à la maison pour conserver vos machins, il est classé dans la catégorie 2. Mais lorsque vous le mettez dans votre poissonnerie pour conserver du poisson à vendre, il est classé dans la catégorie 3. Pareil pour votre téléphone portable. Si votre téléphone portable ne vous permet que de dire Allo ! Comment tu vas ? C’est juste pour te saluer, il est classé dans la catégorie 2. Mais lorsqu’il vous permet de décrocher des contrats et d’exercer votre profession, il est classé dans la catégorie 3 pareil pour votre ordinateur.

Je reviens à votre liste de tout à l’heure. Faites le point de combien d’éléments de la catégorie 3 vous avez listé. Votre situation actuelle n’est pas le plus important. Gardez cette liste par devers vous et chaque fois que vous achetez un nouvel effet, disposez-le dans sa catégorie. Mon objectif serait atteint lorsque volontairement, vous vous abstenez de l’achat de certains articles car vous aurez compris qu’ils seront directement classés dans la catégorie 1. Vous aurez également compris que les éléments de la catégorie 1 et 2 vous rendent de plus en plus pauvres. Peut-être vous pouvez donner l’impression d’être à l’aise (paré de bijoux) mais au fond et surtout à long terme votre vrai visage sera découvert au grand jour. Alors que les éléments de la catégorie 3 vous garantissent un avenir financier certain par le simple fait que même en dormant calmement chez vous, votre poche se rempli car vos actifs travaillent pour vous. N’oubliez surtout pas, vous n’êtes pas dans une course de vitesse, vous êtes dans une course d’endurance et, RENDEZ-VOUS AU SOMMET. A SUIVRE….

Sixième secret de la richesse

Contrôler vos dépenses
Vous entendez souvent parler de balance commerciale déficitaire ou excédentaire. La balance commerciale déficitaire est caractérisée par une supériorité des dépenses sur les recettes. Permettez-moi d’emprunter cette notion de balance commerciale pour vous demander si votre poche est déficitaire ou excédentaire. Je voudrais juste exprimer si vos dépenses surpassent vos recettes ou si c’est le contraire. Alors, pouvez-vous le savoir vraiment ?
Chers lecteurs, la seule manière de le savoir est de dresser la liste de toutes vos dépenses et de vos recettes sur une période donnée. Faites-le et vous serez surpris de tout ce que vous dépensez. Vous saurez ce qui vous consomme le plus d’argent. Vous ne pouvez réussir dans aucun domaine de la vie sans savoir votre situation initiale, ou votre point zéro ou encore votre point de référence. Cette première liste de vos dépenses et vos recettes vous aidera à savoir si vous dépensez plus que vous gagnez. Quel que soit le résultat, mon objectif est de vous amener à réduire considérablement vos dépenses.
La première action à mener est de faire la liste de vos prochaines dépenses. Inscrivez sur papier tout ce que vous acheter. Priorisez cette liste et indiquez en première position les achats dont vous ne pouvez vraiment vous en passez. Soyez le plus possible fidèle à votre liste de dépenses. Alors, avant tout achat, référez-vous à votre liste de dépenses. Avant d’ajoutez ce nouvel article à votre liste de dépenses, demandez-vous si vous avez vraiment besoin de cela. Le premier avantage de cette technique est de vous aidez à ne plus acheter avec vos yeux, mais avec votre tête. Ce n’est pas ce que vous gagnez comme salaire ou rétribution qui déterminera votre avenir financier mais la façon dont vous gérez ce que vous gagnez. En 1923 au Edgewater Beach Hotel, Chicago, huit des plus riches hommes du monde se sont rencontrés. En ce moment ces hommes contrôlaient à eux seuls plus d’argent que le Gouvernement américain. Parmi eux, il y avait :
Le Président de la plus grande société mondiale d’acier Le Président de la plus grande société mondiale de gaz Le plus grand spéculateur de blé Le Président de la bourse de New York Un membre de cabinet du Président des Etats-Unis Le plus grand ‘’baissier’’ de Wall Street Le Chef du plus grand monopole mondial Le Président du plus grand établissement bancaire
Tout le monde convient avec moi que ces grandes personnalités mondiales ont découvert le secret de « comment gagnez de l’argent » et en ont réellement profité. Maintenant, voyons ensemble ce que ces icônes mondiales de la richesse sont devenues 25 ans après :
Le Président de la plus grande société mondiale d’acier, Charles Schwab a vécu 5 ans endetté avant de mourir ruiné.
Le Président de la plus grande société mondiale de gaz en Amérique du Nord, Howard Hopson était devenu fou.
Le plus grand spéculateur de blé, Arthur Cutton est mort à l’étranger insolvable. Le Président de la bourse de New York, Richard Whitny avait fini en prison. Le membre de cabinet de la Présidence des Etats-Unis, Albert Fall avait été gracié de la prison avant de mourir chez lui. Le plus grand ‘’baissier’’ de Wall Street, Jesse Livermore s’est suicidé Le Chef du plus grand monopole mondial, Ivar Krueger, s’est suicidé Le Président du plus grand établissement bancaire, Leon Fraser, s’est également suicidé.
Chacun de ces hommes a bien maîtrisé l’art de gagner de l’argent mais, il semble qu’aucun d’entre eux n’a appris l’art de dépenser de l’argent pour s’assurer une vie riche jusqu’à la fin de leur jour. Je vous rappelle encore que ce n’est pas ce que vous gagnez qui est le plus important, c’est comment vous gérez votre argent qui déterminera votre avenir financier. A SUIVRE….

Cinquième secret de la richesse

Payez-vous en premier
L’indépendance financière ne sera jamais un fait du hasard. Les mêmes causes produisent les mêmes effets et Albert Einstein a ajouté que c’est de la folie que de faire les mêmes choses et d’espérer des résultats différents. La vie est régie par des lois que d’autres appellent des secrets comme par exemple la loi de  la gravitation : si vous chutez d’un immeuble, vous vous écrasez que vous soyez quelqu’un de bien ou de mauvais. Donnez-vous la chance de mettre en pratique ces secrets pour acquérir votre indépendance financière.
Payez-vous en premier n’est pas un principe qui dépend de combien vous gagnez par mois. Le plus important pour mettre en application ce secret est de mener une activité ou de fournir un service qui vous rapporte de l’argent. Votre indépendance financière exige de vous une discipline financière. Vous devez savoir ce que vous gagnez, combien vous dépensez et combien épargner.
C’est ici que rentre en jeu le secret. A la fin du mois, vous payez le loyer, les factures, vous donnez la popote, vous aidez les neveux, cousins et autres. Pour la plupart du temps, tellement vous vous préoccupez des autres que vous semblez vous oublier vous-même. Faites le point de tout ce que vous gagnez par mois et dites-moi combien vous vous payez à vous même. Mettez systématiquement de côté les 10% de tout ce que vous gagnez. Mettez cet argent en lieu sûr et surtout gardez-le vous-même, ne le remettez à personne, je dis bien personne. Vous connaissez très bien l’adage on est mieux servi par soi-même. Je vous informe par expérience que ce n’est pas du tout facile de toujours mettre de côté les 10% de vos gains. Parfois, ce que vous devez mettre de côté vous semblera tellement insignifiant par exemple 100 F pour un gain de 1000F que vous demanderez si cela vaut vraiment la peine d’être épargné. La réponse est bien oui, respectez votre parole donnée et sachez que c’est un défi que vous vous lancez ; vous devez le relever ! Vous savez quoi? Premièrement, ce que vous épargnez est négligeable par rapport à ce que vous gagnez et cela fait que vous ne faites réellement pas de pression sur vous-même pour respecter votre engagement. Votre seul ennemi contre lequel vous devez vertement lutter est la négligence, ce diablotin qui vous souffre dans les oreilles ce n’est pas grave, la prochaine fois tu vas épargner. Lorsque vous allez travailler à vaincre cet ennemi, vous avez gagnez la bataille. Deuxièmement, après un an d’expérimentation, vous allez remercier Dieu car ce que vous aller compter dans votre caisse après un an va vous étonner.
Vous travaillez très dur pour mériter votre salaire et satisfaire vos besoins. C’est normal mais rendez-vous à l’évidence que vous ne pouvez pas continuer à travailler avec la même énergie pour toujours, simplement parce que votre temps est limité. Cet argent que les Anglophones appellent extra money constitue pour vous un capital qui est destiné à travailler pour vous maintenant et pendant vos vieux jours. Vous devez l’investir dans une activité secondaire, le placer en bourse ou dans un fonds d’investissement. Tout ce qui est généré par cet investissement est réinvestit. Vous ne devez pas arrêter d’épargner les 10% de vos gains lorsque votre extra money commence à travailler pour vous. Vous devez continuer à augmenter le capital jusqu’à un jour votre nom puisse être compté parmi les plus riches de votre époque ! A SUIVRE…

Qutrième secret de la richesse

Ayez plusieurs sources de revenus.
Nous entendons souvent qu’il faut avoir plusieurs cordes à son arc. Mais la question que je m’en vais vous poser est ce que vous faites réellement de cette assertion que vous connaissez déjà. Je vous rappelle une fois encore cette affirmation de Thomas Edison qui dit que le plus important n’est pas ce que vous connaissez, mais ce que vous faites de ce que vous connaissez. Plus concrètement  dites-moi de combien de sources proviennent vos entrées d’argent. Faites le point de votre situation financière actuelle, ouvrez les yeux et identifiez quelles activités pouvez-vous ajouter à celles qui drainent de l’argent dans votre poche aujourd’hui. Plus que vous l’imaginer je vous apprends que beaucoup de gens ont compris ceci depuis longtemps. Tout ce que vous savez d’un riche est qu’il a l’argent, mais ce que nous ne faisons pas très souvent c’est de se demander comment est-il devenu riche et surtout quelles activités font de lui un riche. Si vous faites l’expérience, vous vous rendez compte de l’évidence de ce quatrième secret de la richesse. Multipliez tout simplement vos sources de revenus.
Je m’adresse tout d’abord à vous, salariés du secteur privé ou de la fonction publique. Je voudrais bien m’inspirer d’un article du journal Libération (France) cité par Olivier Séban dans son livre Tout le monde mérite d’être riche.
Le 18 avril 2005 Libération faisait mention d’un rapport de CERC (Centre d’Etude des Revenus et des Coûts) dans un article tiré « Pour un salaire t’as plu rien ». Le niveau de vie des ménages qui ont leur salaire pour seul revenu s’est effondré depuis 20 ans affirme une étude du CERC selon laquelle la condition salariale est aujourd’hui comparable à ce qu’elle était il y a un demi-siècle. Les récentes revendications salariales ne sont pas le fruit d’une illusion d’optique liée à l’annonce de profits boursiers records souligne l’étude. Le salaire net moyen n’a guerre connu de progression du pouvoir d’achat depuis la fin des années 1970. Au total sur les 25 dernières années, les gains du pouvoir d’achat sont restés minimes de l’ordre de 0,2 à 0,3 % par an largement inférieur à l’évolution du niveau de vie en France souligne le CERC. Cette quasi-stagnation du pouvoir d’achat, du salaire net moyen est d’autant plus remarquable que le niveau moyen de qualification de la main d’œuvre salariée n’a cessé d’augmenter tout au long de la période, relève l’étude.
A structure de qualification constante, le salaire net moyen a donc connu une perte de pouvoir d’achat comprise entre 4 et 8 % depuis 1978, estime le CERC. Cette détérioration a touché tous les salariés, qu’ils travaillent dans le secteur privé ou dans la fonction publique. Au total, le niveau de vie des ménages n’ayant que leur salaire comme revenus a fortement chuté depuis 1982. Très rapidement, dans la première moitié des années 1990, elle a marqué une  pause à partir de 1997, avant de reprendre en 2002 et 2003. Aujourd’hui, la place des ménages de salariés ou de chômeurs dans l’échelle des niveaux de vie est comparable est celle qui prévalait au milieu des années 1950, affirme le CERC.
Cet état de fait n’est pas seulement réservé à la France. Dans tous les  pays, les constats sont identiques :
•    Les riches sont de plus en plus riches
•    Les pauvres sont de plus en plus pauvres
•    Les écarts continuent de se creuser
Et ce n’est pas près de changer……
Je vous dis donc que vous devez prendre en main votre destin financier. Mais, soyez-en conscients que si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera à votre place. Pour ma part, mon objectif sera atteint lorsque vous aurez compris qu’en dehors de votre salaire, vous devez créer une activité qui vous rapporte en plus, au moins une unité de franc (1 Euro, 1 Dollar ou 1 FCFA) par jour. ‘’Construisez un système’’ autour de cette activité et sachez que c’est dans la persistance que vous pouvez gagner cette bataille. Je ne vous apprends rien en vous disant que ce n’est pas facile. D’ailleurs rien n’est facile, même pas le fait que vous soyez salariés ! Cette activité est la vôtre et elle ne vous abandonne pas à moins que vous ayez décidé de prendre votre retraite. Par contre, l’autre activité que vous exercez est celle de votre patron ou de l’Etat et vous serez un jour contraint à partir en retraite après que tout votre jus est proprement pressuré. Pour le meilleur des cas, vous serez gratifié à la fin d’une médaille. Mais, dites-moi ce que le vieux Meka du Vieux nègre et la médaille de Ferdinand Oyono a réellement bénéficié de la médaille offerte par l’administration coloniale. Une fois encore, salariés de tout ordre, prenez en main votre destin financier.
Je viens enfin à vous chef d’entreprise et vous encourage à toujours aller de l’avant. N’oublier surtout pas que les lâcheurs ne gagnent jamais et les gagneurs ne lâchent jamais (Napoléon Hill). Je vous dis que votre entreprise doit prospérer et atteindre le maximum de sa production. Spécialisez-vous et, au lieu de vous contenter de votre environnement immédiat, viser le marché international et conformez-vous aux normes internationales. Cherchez et prenez en compte le feed-back de vos clients. Vous devez rendre compétitif votre produit et même certifier votre entreprise. Considérez un instant Bill Gates, les logiciels de son entreprise Microsoft sont vendus à travers le monde entier. Toutefois, vous pouvez également diversifier votre domaine d’intervention. Vous connaissez certainement, Monsieur Olofindji Babatundé, Directeur fondateur de l’Imprimerie Tundé. Son produit ‘’Cahier L e Papillon’’ a été vendu et continue d’être vendu dans la sous région Ouest-Africaine et notamment au Bénin. Actuellement les prestations de cette imprimerie sont d’une grande aide pour l’Education au Bénin car elle fait partie des imprimeries qui se chargent de l’impression des manuels scolaires au programmes des enseignements primaires et secondaires. Mon objectif ici n’est pas de vous présenter l’Imprimerie Tundé mais seulement vous faire part de ses  activités de façon sommaire et surtout de vous montrer sa contribution  au système éducatif béninois. Connaissez-vous Tundé Motors ?c’est aussi Olofindji Babatundé qui est le promoteur de cette  entreprise de vente de véhicules. Avez-vous entendu parler du NERICA (New Rice for Africa) qui est une variété de riz pouvant être cultivé aussi bien en zone humide et en zone moins humide. Il a fait la promotion de cette céréale à travers le Bénin. Savez-vous pourquoi il ne s’était pas contenté uniquement de son imprimerie ? Eh bien, simplement parce qu’il faut avoir plusieurs sources d’argent. Des exemples de personnalités qui émergent financièrement et qui ont plusieurs sources d’entrées d’argent sont assez nombreux à travers le monde.
Une fois encore, vous devez avoir plusieurs sources de revenus. Au départ peu importe la quantité d’argent que vous procurent les différentes sources. Une fois que le pont sera établi, vous allez en son temps vous améliorer pour multiplier vos revenus. N’oubliez surtout pas, Dieu ne vous a pas créé pauvres. A SUIVRE……