7 COMPLOTS SUR L’ARGENT PRESENTES COMME SAGESSE FINANCIERE

Devenir riche requiert de la connaissance, une certaine façon de penser, d’agir, une relation saine avec l’argent. Cette certaine façon de penser semble être monopolisée par un petit groupe de personne qui prend le soin de le transmettre à sa descendance. Est-ce normal que seulement 1% de la population mondiale possède 66% de toutes les richesses de la terre ?

Nous avons fait l’objet des siècles durant, d’un lavage de cerveau qui maintient la plupart des gens dans la pauvreté. Voici 7 complots les plus répandus sur l’argent.

Complot n°1 : « Va à l’école »

Pendant des siècles et peut être pour longtemps encore, aller à l’école est perçu comme le moyen le plus sûr de réussir sa vie. ‘’L’école = succès’’ est une arnaque, un mensonge pour préparer de potentiels pauvres prêts à sauter sur le prochain offre d’emploi et vivre stressés le reste de leur vie. Aller à l’école ne vous apprend rien lorsqu’il s’agit d’intelligence financière. Ceci ne signifie pas que je suis contre l’instruction, mais l’éducation de base est largement suffisante. Au cas où vous désirez être un juriste, un docteur, un enseignant…, et bien, vous aurez besoin d’aller loin dans les études… pour grossir le lot des gens de la classe moyenne !

Complot n°2 : « Trouve-toi un travail »

La problématique de l’emploi a atteint de nos jours une ampleur inquiétante. Etant conditionnés à travers l’école qu’il faut trouver un job à la fin de leur formation, des centaines de millions de jeunes à la sortie de l’université n’ont qu’une seule idée en tête : « trouver du travail ». Vous vous trouvez en face des jeunes bardés de diplômes mais qui n’ont aucune confiance en leur propre capacité à démarrer une affaire et créer de la valeur ajoutée. Il ne peut en être autrement : « On leur a rabattu les oreilles, des années durant, qu’il faut qu’ils trouvent un job pour réussir ».

Conséquence : Les gens sont prêts à tout pour un travail. Ils acceptent même un salaire ridicule, pourvu qu’ils sortent le matin et reviennent le soir espérant qu’un jour, leur situation financière va s’améliorer. Il y en a même qui se suicident parce qu’ils n’ont toujours pas trouvé un job. Quelle tragédie !

Complot n°3 : « Travaillez dur »

On nous a longtemps fait croire qu’il faut travailler dur et pendant longtemps pour gagner plus d’argent. C’est un mensonge, « si tu travailles dur, tu seras récompensé ». En d’autres termes « tu gagneras plus d’argent ». Il ne s’agit pas de travailler dur pour gagner plus d’argent. La richesse est un mode de pensée. Les riches ne travaillent pas pour l’argent. Ils laissent l’argent travailler pour eux. Cessez de travailler dur pour les autres et commencez par travailler intelligemment pour vous-même.

Complot n°4 : « Vivez en dessous de vos moyens »

Les spécialistes en finances personnelles recommandent avec insistance qu’il ne faut pas dépenser plus d’argent qu’on en gagne. C’est justement une façon de penser du pauvre. Cela signifie que vous fixez votre niveau financier et qu’ensuite vous faites tout en vous privant de ceci ou de cela pour ne pas franchir votre limite. Cette voiture, je ne peux pas me l’acheter, une telle maison, je ne pourrai pas la construire… Le riche au contraire définit ce dont il a besoin, ce qu’il veut réaliser et ensuite, réfléchis à y arriver. Ceci a parfaitement marché pour moi au cours de l’année passée (2014), j’ai littéralement doublé mon revenu annuel.

Complot n°5 : « Epargnez sur le long terme »

Les banques, les sociétés d’assurances ne perdent pas une seconde à expliquer les bienfaits de l’épargne. Elles encouragent les gens à y déposer leur argent en toute sécurité. Mais sachez une fois pour toute que l’argent n’est pas fait pour rester au repos. L’argent doit circuler car au repos l’argent se déprécie. Je ne vous parle pas d’épargne mensuelle, annuelle ou sur une courte durée juste pour rassembler l’argent dont on a besoin et l’investir. Mais les épargnes de 20 ans ou 30 ans vous rapportent beaucoup moins que vous l’imaginez. Investissez votre argent et laissez votre argent travailler pour vous.

Complot n°6 : « Votre maison est un actif »

Faux. La maison où vous vivez n’est pas un actif pour vous, elle ne fait que sortir de l’argent de votre poche. Avoir sa maison est présenté jadis comme un actif. Conséquence : les gens en construisent de plus en plus grandes et de plus en plus belles. Certains construisent même des maisons si grandes qu’ils sont incapables d’en assurer l’entretien. Votre maison est pour vous un passif. Vous devez lui payer les taxes, l’impôt, assurer son entretien… La maison qui n’est pas un passif est celle que vous avez mise en location et dont les frais de location dépassent les charges liées à l’entretien et au fisc.

Complot n°7 : « Méfiez-vous des dettes »

Il s’agit d’un mode de pensée divulgué et enseignée pour maintenir la grande masse dans l’ignorance financière totale : « Va à l’école, obtient un grand diplôme, trouve toi un job, travaille dur, décroche un gros salaire, épargne de l’argent pour ta retraite et, méfie-toi des dettes ». En ce qui concerne les dettes, il faut savoir qu’il y en a de bonne et de mauvaise.

Les mauvaises dettes vous rendent encore plus pauvres. Ce sont des dettes utilisées pour se procurer des passifs : cartes de crédit, motos, voitures etc… Les bonnes dettes vous rendent plus riches, ce sont celles dont vous vous servez pour acheter des actifs comme par exemple des prêts pour investir dans l’immobilier, ou pour acheter des matériels et équipements de votre business sur lequel vous avez un retour sur investissement.

 

Publicités

L’impossibilité de 30 ans devenue possible en seulement 8 mois.

Je me suis toujours demandé comment se fait-il que les gens travaillent pendant trente pour n’être capable de se construire une demeure que dans les cinq dernières années de leur carrière ? Le constat est presque général. Vous voyez les gens travailler pendant toute leur vie pour ne construire que de petites cabanes au soir de leur vie. La question était toujours vive dans ma tête quand un vieil ami, un enseignant proche de la retraite me conta l’histoire d’un de ses collègue que j’appellerai Monsieur Hector.
Monsieur Hector a travaillé pendant trente ans sans se construire une maison et sans même s’acheter une parcelle de terrain. Pas une seule. Il a toujours vécu en location dans la même maison depuis plus de douze ans. Son collègue qui me conta l’histoire avec le même salaire s’est construit un duplex, a des investissements, dont une entreprise de fourniture de consommables de bureaux parallèlement à son travail, a une voiture et une moto et des enfants qui font de hautes études. Monsieur Hector a toujours vécu modestement sans pouvoir s’offrir une vie décente ni pour lui ni pour ses enfants. Il s’était approché de sa retraite sans s’en rendre compte et ne savait même pas comment se construire une maison. Quand son propriétaire apprit que le plus vieux de ses locataires n’avait plus que huit mois pour se rendre à la retraite, il décida de prendre les taureaux par les cornes. Il invita notre ami et lui donna un préavis de 8 mois afin de se trouver une autre maison car dit-il « Je ne loue pas ma maison aux retraités ».
Le vieux Hector se trouvait face à lui-même. Il ne savait plus que faire. Comment réaliser en huit mois ce qu’il n’a pas pu faire en trente ans ? Ou doit-il trouver un autre propriétaire qui loue aux retraités ? Avec le feu aux fesses, il s’est réveillé, il a fait fonctionner ses méninges, a remué ciel et terre, et comment je ne sais pas, mais s’est acheté une parcelle de terre, et a construit un abri pour lui et sa famille.
La raison qui fait que les gens travaillent toute une vie sans se construire une maison ou se le faire le soir de leur carrière est la même raison pour laquelle la plupart des gens (les fonctionnaires surtout) finissent pauvres. Cette raison est unique mais peut s’exprimer différemment : L’incapacité à apprécier le temps. La bible dit « Enseigne-nous à bien compter nos jours, Afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse ». Souvent les gens se regardent dans le miroir et dans leur futur et se disent, je suis encore jeune, il reste encore du temps, j’ai encore 20 ans de service, etc. si vous ne comptez pas vos jours, comme l’a prié David, vous ne pourrez pas utiliser de sagesse afin de savoir qu’il se fait tard, et c’est maintenant qu’il faut agir. N’attendez pas que les choses se corsent, ou que le temps soit favorable, il ne sera jamais, agissez maintenant.
Vous réussirez !

En cette année 2015, N’abandonnez pas trop tôt!

J’ai rendu lundi dernier une visite à l’instituteur de mon garçon. Il faut que je vous dise, mon garçon a un souci avec la lecture. Au début de l’année jue me suis résolu de prendre les taureaux par les cornes. J’ai acheté des manuels d’aide à la lecture, des syllabaires et je me suis armé d’un courage herculien (comprenez-moi je ne suis pas enseignant). Tous les matins à 6h, après ma dévotion matinale, je me mets à l’œuvre avec lui. Nous avons commencé par les élementaires de la lecture. Repétition sur répetitition, menace sur menance, mais rien n’y fit, le petit ne décolle toujours pas. Et comme vous devez vous y attendre, j’ai commencé à me décourager.

Mais ce lundi matin après avoir révisé la table de multiplication avec lui, et ne voyant aucun progrès, je me suis résolu à le confier à un répétiteur parce que le travail commençait déjà à me pomper les nerfs. Mais en y pensant, je me suis dit qu’il faille quand même que je rende une visite à son maitre avant toute décision.

Ma décision était prise, j’abandonnais. Mais à ma grande surprise, quand le maitre m’a vu, il était content. Il me félicita. Il dit : « Monsieur j’ai noté qu’il y a un travail qui se fait. Votre garçon réagit mieux en classe. Il n’a plus peur comme avant, il lève souvent la main, il répond aux questions. Vous avez promis l’aider, et j’ai noté que ça se fait bien ».

Vraiment !!!!!?????

Imaginez ma joie et ma surprise quand j’attendis ces mots. Le maitre a vu des progrès, mais moi, je ne pouvais pas voir. Je croyais que je stagnais, mais il a fallu  quelqu’un qui voit plus large que moi, le maitre, pour noter que de grands efforts sont faits.

J’ai oublié une des plus grandes lois de l’univers : la loi de cause a effet. Il n’ya pas de cause sans effet ce qui implique que toute action, tout effet doit (c’est impératif) produire un effet.

Souvent, nous nous fixons de nouveaux buts, nous prenons de nouvelles résolutions (Janvier est encore ici) parce que nous attendons les résultats. Mais la plupart du temps, les résultats se font attendre, et nous abandonnons, comme j’étais sur le point de faire. N’abandonnez pas, la victoire est au bout de la persévérance. Que ce soit dns les relations, dans les affaires, dans les finances personneles ou dans un projet qui vous tient à cœur, perseverez. Parce que si vous avez réellement commencé à y travailler, il y a un changement qui a commencé à se produire dans l’invisible. Ce changement doit saturer le monde invisible d’abord, au prix de votre perseverance, avant de se manifester dans le réel. Donc n’abandonnez pas.

Dans cette nouvelle année, je vous prie de ne pas abandonner trop tôt vos nouvelles résolutions. Si vous prenez un chemin, suivez-le.

Vous réussirez.

Où va votre argent?

Dans quoi mettez-vous votre argent ou dans quoi investissez-vous ?

Il est important que vous sachiez ce qui fait vider votre porte-monnaie. Pour certains c’est les femmes pour d’autres c’est l’alcool, pour d’autres encore c’est la cigarette, les vêtements, les chaussures, l’immobilier, les cadeaux. D’aucun vous diront leur argent est dépensé sur leurs enfants, leur femme, leur mari etc…

A vous, qui me lisez en ce moment, je vous pose la question : OU VA VOTRE ARGENT ?

Il est vrai que pour beaucoup à la fin du mois, vous touchez de l’argent. Mais quelques jours après, l’argent n’est plus là, l’argent a été dépensé tout simplement. Malheureusement le plus grand nombre des gens ne savent pas exactement dans quoi ils mettent leur argent. C’est tragique.

Il est temps de s’arrêter un moment et de répondre à cette question, votre indépendance financière en dépend. Où va votre argent ?

Comment pouvez-vous trouver la réponse appropriée à cette question ?

Il vous suffit d’enregistrer durant une période précise (un mois, deux ou une année entière) toutes les dépenses que vous avez effectuées. Ensuite vous faites le point et vous verrez clairement vos postes de dépenses des plus minimes aux plus importants. Vous serez étonnés de vous rendre compte qu’il y a certaines de vos dépenses que je qualifie d’inutiles. Vous pouvez donc revisiter avec un œil critique vos dépenses. A ce sujet, vous pouvez trouver de précieuses ressources dans mon livre Osez Décidez Devenez Riche

Une fois que vous savez ce qui absorbe votre argent, vous allez donc répondre aux deux questions suivantes :

1- Qu’avez-vous acquis à partir de vos postes de dépenses les importants ?

2- Est-ce que ces propriétés constituent pour vous des actifs ou des passifs ?

Si vous ne pouvez pas bien gérer le peu que vous gagnez aujourd’hui, vous ne pourrez pas vivre l’abondance dont vous rêvez. L’abondance résulte de la gestion durable et efficiente de la rareté. Une fois encore lisez mon livre Osez Décidez Devenez Riche pour attiser votre intelligence financière et mieux gérer vos finances personnelles.

15 questions qui vous poussent à agir aujourd’hui!

Je vous propose une liste de 15 questions qui ont transformé ma vie. Je vous invite à répondre à chaque question par écrit. Gardez au près de vous cette feuille où sont inscrite les réponses. Affichez ladite feuille à portée de vue ; à côté de votre miroir.

1- Qu’allez-vous faire si vous étiez plus brave ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2- Quelle expérience exceptionnelle vous a transformé (e) ? et comment ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
3- Si vous aviez 60 secondes pour partager la leçon apprise, qu’allez-vous dire ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
4- Quelles sont vos 5 activités favorites ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
5- Avez-vous jamais ignoré votre intuition et regretté le moment d’après ? Pourquoi ne l’avez-vous pas suivi ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
6- Quelle est votre mission sur la terre ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
7- Qu’avez-vous déjà fait de fou ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
8- Quel est le meilleur compliment que quelqu’un peut vous faire ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
9- Décrivez votre meilleur plat.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
10- Que dites-vous à un ami qui a perdu son travail ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
11- Vous avez quelque chose d’extraordinaire, qui est caché en vous, qu’est-ce que c’est ?
…………………………….……………………………………………………………………………………………………………………………..
12- Quelle expérience unique tout le monde devrait faire d’après vous ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
13- Qu’est-ce qui vous rendrait très fier(e) si vous l’accomplissez ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
14- Que détestez-vous dans votre comportement ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
15- Elaborez un plan d’action pour vous amener à mieux vous aimez vous-même.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Etes-vous en train de vous preparer?

Tarik se presenta ce matin de Decembre pour le poste d’ouvrier de ferme que mon pere avait poste il y a quelques semaines.
Il avait l’air banal mais etait sur de lui. Quand mon pere lui demanda quelle est sa qualification, le jeune homme repondit : Je peux dormir meme quand la tempete se leve.
La reponse etonna mon pere qui n’y comprit rien. Mais il aima le jeune homme et le recruta.
Quelques jours plus tard, le vieux fut reveille au milieu de la nuit par une violente tempete. Il se precipita pour verifier si tout sur la ferme etait en securite. Tres tot, il se rendit compte que le grenier etait bien sous scelle et recouvert de toile ciree. Le jeune homme dormait sur ses deux oreilles. Le vieux continua son inspection et se rendit compte que les outils etaient bien ranges et a l’abri. Meme les animaux etaient calmes, car ils etaient conduits dans l’enclos interieur. Tout allait bien. Mon vieux comprit enfin ce que le jeune homme voulait signifier: Je peux dormir meme quand la tempete se leve.
Combien de personnes peuvent dormir quand la tempete se levera? C’est aujourd’hui qu’il faut le preparer.

Ebola : non aux mitraillettes, oui au chlorure de magnésium

Article invité

Chère lectrice, cher lecteur,

Les USA annoncent aujourd’hui envoyer 3 000 soldats en Afrique pour « stopper le virus Ebola ».

C’est le nouvel épisode de ce feuilleton qui serait comique si des milliers de vie n’étaient pas en jeu. Comment 3 000 soldats, même américains (!), pourraient-ils faire quoi que ce soit face à une maladie qui s’étend sur un territoire grand comme 40 fois la France ?? On les imagine avec leurs hélicoptères, leurs mitraillettes, leurs treillis et leurs webcams sur le casque, à arpenter la savane africaine. A quoi bon ? Si ce n’est bien sûr à servir les intérêts électoraux de certains, qui veulent donner l’illusion qu’ils « font quelque chose »…

Ainsi que je l’ai déjà écrit, le virus Ebola ne peut être combattu par la répression ni par les armes. Il faut de l’hygiène, du bon sens, et surtout du calme pour permettre aux populations locales de prendre soin de leurs malades sans prendre de risque, et éviter que tout cela ne dégénère en violence. Car de la violence, il n’y en a déjà que trop actuellement, surtout dans ces régions. Et c’est ça qui cause les plus grands carnages, les centaines de milliers de morts.

Jusqu’à présent, Ebola aurait fait 2 400 morts. L’ONU anticipe en tout environ 10 000 morts jusqu’à la fin de l’épidémie. Mais selon notre ami Pierre Lance, fidèle chroniqueur d’Alternatif-Bien-Être, des milliers de vie pourraient être sauvées grâce à un produit naturel aussi simple, bon marché et sans risque que le… chlorure de magnésium.

Mais ne comptez pas sur les médias ni sur les gouvernements pour en parler.

C’est pourquoi cet article est à faire circuler de toute urgence. En nous y mettant tous ensemble, je pense que nous pouvons faire bien plus, contre cette épidémie, que toutes les armées, que tous les grands médias qui sèment la panique (c’est leur fond de commerce, apparemment), et même que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) manifestement influencée par le lobby pharmaceutique, vu son peu d’intérêt pour les solutions naturelles, et son empressement à vouloir vacciner des millions d’innocents avec des produits qui n’ont même pas été correctement testés pour leur innocuité.

Le chlorure de magnésium peut stopper les effets du virus Ebola !
par Pierre Lance
On est en train d’affoler toute la planète avec l’épidémie africaine causée par le virus Ebola. La médecine conformiste avoue son impuissance : elle ne dispose d’aucun traitement efficace.

Pourtant les laboratoires du complexe pharmaco-industriel mondial sont en effervescence et s’appliquent fiévreusement à trouver un médicament ou un vaccin contre le nouvel ennemi public N° 1.

Bien entendu, aucun des ultra-diplômés penchés sur le problème ne songe à examiner si quelque substance naturelle ayant fait ses preuves ne pourrait pas venir à bout du monstre microscopique. Pourquoi en effet étudier cette hypothèse, dont l’inconvénient majeur, si elle se révélait positive, serait de ne pas rapporter le moindre dollar ? Car enfin, soyons réalistes, gardons un oeil sur le CAC 40 et si l’on vous propose le fameux choix « la Bourse ou la Vie », c’est évidemment la Bourse qui doit l’emporter.

Heureusement, il existe encore des personnes désintéressées dont le seul souci est la santé de leurs semblables et qui préfèrent la Vie à la Bourse. Telle est mon amie Marie-France Billi, ancienne conseillère municipale de Nice, qui s’était déjà illustrée lors de l’épidémie de chikungunya qui désola la Réunion en 2006. Cette femme de cœur et de courage connaissant depuis trente ans les vertus thérapeutiques du chlorure de magnésium, s’était dit qu’il pourrait bien être efficace contre le chikungunya. ( Le chlorure de magnésium est reconnu pour son action anti-stress, pour le renforcement du système immunitaire et la stimulation de l’organisme.)

Elle expédia à la Réunion des dizaines de télécopies conseillant son utilisation contre cette maladie, que les médecins impuissants regardaient progresser les bras ballants. Et elle reçut quelques jours plus tard des dizaines d’appels et de messages de remerciement de Réunionnais guéris grâce à elle.

Aussi continua-t-elle ses envois. La nouvelle du remède-miracle se répandit dans l’île et tous les pharmaciens furent bientôt en manque de chlorure de magnésium. Le corps médical, pour sa part, continua de traiter par le mépris l’emploi de ce magnésium, passant à la trappe les remarquables travaux du Professeur Pierre Delbet, membre des Académies de médecine et de chirurgie, qui découvrit durant la première guerre mondiale les vertus thérapeutiques du chlorure de magnésium et qui démontra son efficacité, notamment contre le cancer. (Pierre Delbet est un des personnages du 2e tome de mon livre « Savants maudits, chercheurs exclus », Guy Trédaniel Éditeur.)

Mon regretté ami André Passebecq, ancien directeur du Ceredor et de la revue Vie et Action, ancien chargé de cours à la Faculté de Bobigny, expédia lui-même 6 kg de chlorure de magnésium à ses amis réunionnais. Si les journaux télévisés signalèrent bien, fin mars 2006, que l’épidémie semblait stoppée, aucun ne dit le moindre mot de la campagne d’information de Marie Billi ni des effets bénéfiques du chlorure de magnésium. Même Nice-Matin, qui avait révélé l’action de Marie Billi, ne consacra pas une ligne à cette réussite. Le mensonge par omission semble parfois être devenu la spécialité des grands médias français, un peu trop soumis au complexe pharmaco-industriel.

Or, il se trouve que Marie-France Billi, émue comme tout un chacun par les actuels ravages du virus Ebola, s’est demandée si le chlorure de magnésium ne pourrait pas être une arme efficace contre ce danger. Elle s’est donc mobilisée, ainsi que les membres de son association, pour effectuer sur le terrain un test grandeur nature.

Et voici ce qu’elle m’a écrit, le 2 septembre 2014 :
« Connaissant le pouvoir exaltant du chlorure de magnésium sur les globules blancs macrophages (les premiers en ligne de défense en cas d’attaque virale de l’organisme), j’ai bien sûr tout de suite pensé au chlorure de magnésium dans cette épidémie d’Ebola. J’ai donc envoyé deux infirmiers maliens avec 40 kg de nigari sur le terrain… (Le nigari est le nom japonais du chlorure de magnésium peu raffiné sous forme de poudre blanche ou de cristaux).

Ils sont arrivés en Guinée et après moult contacts avec les autorités et les médecins, qui n’ont bien sûr rien voulu donner (je m’y attendais), il y a quand même un soignant de la Croix Rouge qui a entendu le message et distribué le nigari sans aucune autorisation officielle et qui a constaté les résultats !!! Et ça marche sur EBOLA !!!

Une petite précision : Il y a un black-out total envers les malades, qui sont pris en charge par « Médecins sans frontière », lesquels refusent de tester le nigari, prétextant le respect des protocoles, et qui refusent l’accès des malades à tout autre médecin. Donc, ce soignant de la Croix Rouge guinéenne donne du nigari à toutes les personnes présentant des symptômes de la maladie, sans les envoyer à l’hôpital. Et tous les symptômes disparaissent ! »

Pour retrouver tout l’article et le partager comme je le fais cliquer ici