99 astuces pour vous motiver par vous-même (21-25)

21- Respirez la bonne forme

Votre bonne forme est votre premier atout pour tout accomplissement. C’est le socle sur lequel repose votre auto motivation et la réalisation de vos grands projets. La question de la forme n’est pas qu’une question physique, c’est d’abord une donnée mentale. Pour finir de vous convaincre considérez l’exemple des personnes souffrant des troubles mentaux. Vous pouvez aisément remarquer que la plupart d’eux dispose d’une constitution physique irréprochable. Et pourtant, ils ne sont pas en forme ! Alors, forgez-vous un mental de quelqu’un qui est en pleine forme, même si vous avez actuellement  de petits ennuis de santé. Si vous persister dans une telle attitude, vous verrez que ces ennuis ne seront que passagers. Respirez la forme, la bonne forme, fermez les yeux et voyez-vous comme quelqu’un qui est en pleine forme. Nous en avons tous besoin !

22- Ressentir la bonne humeur

Si la bonne forme est le socle de votre auto motivation, la bonne humeur est le carburant qui vous fournit l’énergie dont vous avez besoin pour rester motivé tout au long de votre voyage vers le succès. Qu’est-ce qui nous fait changer d’humeur si ce n’est les problèmes et les vicissitudes de la vie. Je nous invite à dresser une barrière entre les problèmes et nous-mêmes. Quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouvons, nous devons apprendre à ressentir de la bonne humeur et remercier la Providence. C’est une décision que nous devons  prendre de semer et d’entretenir de la bonne humeur dans notre cœur, dans notre cerveau et dans notre esprit. N’oubliez pas que la mauvaise humeur conduit à la dépression et comme vous le savez bien la dépression tue. Souriez… Souriez… Souriez. Vous êtes merveilleux !!

23- Approchez la perfection

Je n’ai pas envie de vous dire d’être perfectionniste même si c’est ce que je ressens tout au fond de moi. Cependant, je vous invite à être un chercheur de microbe, un méticuleux, quelqu’un qui veut toujours apporter un plus, une nouvelle touche, quelqu’un qui s’inscrit sur la liste restreinte des insatisfaits du savoir. C’est ainsi que vous pouvez approcher la perfection. Je dois vous préciser qu’il ne s’agit pas de vouloir apporter une touche juste pour la forme, ni de soutenir mordicus que son point de vue doit être pris en compte. Je peux vous assurer que c’est une expérience inouïe que de se remettre constamment  en cause pour mieux faire et aller de l’avant. Je vous préviens cependant de ne pas vous laisser bloquer par la recherche de la perfection. Pour être plus clair, je suppose que vous êtes entrain d’écrire un livre. Que la recherche  de la perfection ne vous empêche pas de publier votre livre. Faites ce que vous pouvez puis publiez votre livre! Lorsque vous aurez de nouvelles idées, vous pouvez le republier en 2e édition, 3e édition, 4e édition etc. Agissez.

24- Faites-vous de bons amis

J’entends par bons amis, les hommes et les femmes qui ont les mêmes façons de penser et d’agir. Je pense que c’est un choix. Les oiseaux de même plumage volent ensemble. J’ai expérimenté les bons amis dans ma vie et je peux vous dire que c’est merveilleux d’avoir avec soi des gens qui vous encouragent, vous soutiennent et vous proposent des idées nouvelles pour atteindre vos objectifs. Le fait est qu’il vous sera difficile d’y arriver seul mais c’est encore mieux d’être seul que d’être mal accompagné. C’est-à-dire entouré de gens qui vous découragent à longueur de journée et qui ne vous suggèrent que des inquiétudes. Faites-vous de bons amis et auto motivez vous jusqu’à réussir.

25- Soyez où vous êtes !

N’abandonnez pas votre corps pendant que vous y êtes. Beaucoup sont les élèves et étudiants qui abandonnent leurs corps dans les salles de classe alors que leurs esprits sont ailleurs. Pareil pour certains professionnels. Concentrez-vous, corps âme et esprit sur ce que vous faites. La distraction disperse et gaspille vos énergies. Soyez concentré, ne laissez aucune partie de vous-même ailleurs pendant que vous êtes occupé à faire autre chose. Lorsque je porte mon casque et je commence à travailler sur mon laptop, je me sens déconnecté du monde des déplaisirs et des ennuis et je me retrouve dans mon univers de créateurs et d’innovateur. C’est fantastique ! Faites l’expérience.

Publicités

Garder sa bonne humeur. Plus facile à dire qu’à faire?

Depuis un certain temps j’ai développé l’habitude de compter mes bénédictions. J’ai développé l’habitude de me réjouir sur les plus petites  choses qui m’amènent de la joie. Vous me verrez assis seul en train de sourire, ou dans une réunion commencer à sourire sans que personne ne sache pourquoi. Les détails les plus petits peuvent me faire vivre un grand instant de bonheur, et ceci est en train de devenir une habitude pour moi.

Mais le problème est le suivant : Si je suis arrivé à développer mon subconscient pour qu’il fasse attention à ces petits détails (une poignée amicale, un joli paysage, une fleur, le sourire d’une inconnue) il est très probable qu’il fasse attention également à des détails aussi minimes qui provoqueront un effet contraire, une colère ou une frustration par exemple. Et dans ce cas qu’est ce qu’on fait. Personne ne peut ignorer un comportement arrogant, un voisin emphatique ou un conjoint qui ne reconnait pas vos efforts pour lui plaire, ou une insulte. Ces genres de situations n’amènent que de la frustration quel que soit votre niveau de développement personnel.

Se laisser frustrer par une réaction inattendue est tout à fait normal dans un premier temps. Mais le plus important est de ne pas laisser cette frustration vous monter la tête. Ne laisser jamais l’attitude de quelqu’un vous dicter votre état d’esprit. Personnellement, je n’aime pas être manipulé. Alors chaque fois que je me retrouve dans une situation de frustration après la réaction de quelqu’un je reprends ma respiration et je me pose les questions suivantes :

–          Qui est cette personne pour me manipuler ?

–          Si je laisse ma bonne humeur s’envoler à qui fais-je du mal ?

–          Mes accès de colère règlent-ils le problème, le préviennent-ils,  le contournent ou l’aggrave ?

–          Ne suis-je pas le seul responsable de mon humeur ?

–          Cette personne a surement oublié ce qu’il a fait alors pourquoi je continue à me torturer ?

C’est peut-être plus facile à dire qu’à faire mais c’est une habitude à développer. C’est ridicule de se laisser commander par les railleries des autres, ou par le manque de respect  de quelqu’un. C’est encore plus ridicule de confier les clés de votre humeur aux autres. PRENEZ GARDE !