La science du succès en 101 leçons (56 à 60)

56. Prenez de bonnes notes

Que sous soyez dans un séminaire de formation  ou dans une conférence, prenez de petites et utiles notes qui vous serviront dans l’avenir. Il m’arrive même d’avoir un petit carnet de notes à côté lorsque je regarde la télévision. Cela me permet de retenir les noms, les dates et des expressions que je consulte en cas de besoin. Le principe de la prise de note est simple et se résume à mon niveau en deux phrases : 1- La capacité de votre cerceau à mémoriser est limitée ; 2-  Il ne sert à rien de surcharger votre cerveau si vous pouvez écrire l’information sur du papier puis le consulter au besoin.

57. Participez

Ne laissez pas seulement les autres faire des propositions, que vous assistez à une conférence débat ou à réunion ordinaire. Mettez-vous dans la danse, posez des questions, faites-vous entendre. Votre point de vue est très important. Il ne s’agit de se faire voir, mais de poser des questions pour mieux comprendre ou de partager avec l’assistance une expérience vécue relative au sujet abordé.

58. Soyez sérieux                

La question du succès n’est une mince affaire. Vous devez vous prendre au sérieux pendant que vous décidez de votre succès. Chaque pas doit être posé avec application, chaque pensée doit être choisie avec soin. Vous en avez besoin surtout au début. Car très vite votre sérieux rentre  dans vos habitudes. Dès lors votre sérieux se lira dans tout ce que vous faites. Vous n’avez plus besoin d’effort.

59. Le temps d’étude

Quels que soient vos objectifs, vous devez consacrer un peu de votre temps pour étudier les  complexités de votre métier. Si vous désirez être un  coiffeur de renom, étudiez les styles, les couleurs et les tendances. Ce principe m’a beaucoup aidé. Il m’a permis d’améliorer mes compétences professionnelles et de développer d’autres compétences comme par exemple l’apprentissage de l’anglais.

60. Appliquez ce que vous avez appris

La science du succès en 101 leçons (51 à 55)

51. Emplacement, emplacement, emplacement

Si vous avez l’intention de commencer un business, vous avez probablement entendu parler de l’importance de l’emplacement dans la réussite de votre entreprise. Prenez le temps nécessaire pour trouver l’emplacement adéquat pour votre activité. Si possible reporter d’un mois ou deux afin de rassembler le montant voulu et l’emplacement convenable. C’est mieux pour vous d’attendre juste un ou deux mois afin de trouver le bon emplacement que d’ouvrir plus tôt dans un endroit inapproprié !

 

52. Les bonnes habitudes

Lorsque vous désirez réussir dans la vie privée ou dans les affaires, vous devez développer de bonnes habitudes. C’est juste comme si vous décidez de bien travailler à l’école ou de toujours bien faire tout ce que vous faites. Il est difficile d’acquérir de bonnes habitudes mais une fois acquises c’est toute votre vie qui sera changée.

 

53. Prêtez attention aux opinions des autres

Parfois, il vous arrive de penser que vous avez la solution à tous les problèmes. Pourtant, vous devez accepter le fait que vous ne disposez pas de toutes les solutions et écouter les recommandations des autres. Cela ne signifie pas que vous allez gober tout ce qu’on vous dit. Mais, vous écoutez toutes les suggestions car vous ne savez pas réellement de qui viendrait cette proposition qui vous fera atteindre plus rapidement et de façon efficiente vos objectifs.

 

54. Prenez notes

Combien de fois n’avez-vous pas eu une idée soit d’un rêve ou pendant que vous prenez votre douche, ou êtes occupés à faire quelque chose ? Vous vous dites « je vais le noter lorsque j’aurais fini ». Mais, le plus souvent cette idée n’est jamais notée nulle part. Je vous recommande de tenir près de vous un petit carnet de note où sera inscrite toute idée. Prenez ensuite le soin de relire vos prises de note, c’est une véritable source d’inspiration et de motivation.

 

55. Prenez soin de vous

Rappelez-vous que dans toute entreprise, le facteur de production le plus important est la ressource humaine. De la même façon rappelez-vous que vous êtes plus important face à la réussite, au business et à l’argent. VOUS ETES LE PLUS IMPORTANT, LE PRECIEUX CADEAU DU CIEL. Réussir dans la vie signifie donc prendre soin de vous aussi bien physiquement qu’émotionnellement. Vous avez besoin d’énergie de concentration et de repos. En retour chaque instant investi vous sera d’un précieux apport pour votre objectif final. Si vous ne prenez pas bien soin de vous, vous serez obligés de consentir plus de temps et d’argent pour vous faire soigner. Et votre business peut bien ressentir les effets.

 

10 astuces pour être plus grand que les offenses

C’est un fait que les gens chercheront à vous influencer, vous dominer ou même vous intimider. Nous sommes dans un environnement où nous devons collaborer avec notre entourage. Mais nous devons aussi nous rendre à l’évidence que Dieu nous a crée différemment c’est-à-dire que nous n’avons pas la même façon de penser, d’agir, d’analyser et d’exprimer nos émotions. De la même façon, seuls vous et moi ne pouvons se passer du reste du monde si tant est qu’on n’a pas les mêmes façons de voir le monde. Ce que nous considérons comme une offense peut résulter simplement d’un manque d’attention de notre vis-à-vis. Ces petites astuces vous aideront à dépasser les offenses et à mieux profiter de la vie.

Astuce1. Dites-vous que votre interlocuteur n’a pas l’intention de vous offenser

Ceci peut bien être simple.Pendant que cela semble dégénérer, posez-vous les questions suivantes : « Qu’est ce qui est sur le point de me troubler si tant ?, Cela en valait-il la peine ? Que vais-je en gagner ? »

Essayez de vous raisonner  « Suis-je vraiment entrain de prendre la situation comme il l’exprimait ? Voulait-il vraiment m’offenser ? Alors, que voulait-il dire en fait ? »

Dites-vous que la personne qui est sur le point de vous offenser a le plein droit d’exprimer ses opinions au même titre que vous. De l’autre côté, il ne s’agit que de mots. Ils ne peuvent certainement pas vous briser les os !

Rappelez-vous  que la raison pour laquelle nous nous sentons offensé résulte de l’importance que nous accordons à  ce qui est dit ou fait.’’ Cela signifie qu’il s’en fout’’, ‘’Elle dit que je suis un bon à rien!’’ ‘’Je savais qu’en réalité, elle ne m’avait jamais aimé!’’, ‘’Il n’aurait pas du dire ci… ou ça…’’. Et les interprétations commencent.

Il faut simplement comprendre que votre interlocuteur est entrain d’exprimer son point de vue. Et prendre plaisir à l’écouter ! Je trouve cela fascinant de rencontrer des gens qui ont des opinions carrément opposées aux miennes !

Vous vous sentirez plus heureux lorsque vous apprenez à relativiser les offenses et à utiliser la philosophie de communication : bâtons-et-cailloux-peuvent-me-briser-les-os-mais-les-mots-ne-vont-jamais-me-blesser.

 

Astuce2. Mettez-vous ‘’dans la peau de l’offenseur’’

Il s’agit d’essayer de penser comme votre offenseur. Cela vous aidera en premier lieu de diminuer votre émotion. Vous allez commencer à écouter votre interlocuteur et quelle que soit son opinion, vous essayerez de le comprendre. Vous pouvez de ce fait, découvrir que votre interlocuteur n’avait peut-être pas l’intention de vous blesser.

 

 

Astuce3. Penser à une raison bienveillante

Ne vous mettez pas dans la défensive, dites-vous que votre interlocuteur a une raison bienveillante. Peut-être les mots n’ont pas été convenablement choisis. Ne vous limitez pas aux mots que les gens utilisent pour s’exprimer. Saisissez  l’idée et ignorez les expressions maladroites.

Astuce4. Vous êtes différent de votre opinion

Beaucoup de gens se sentent intimement liés à leurs opinions. Ils ne font aucune différence entre leur opinion et leur personnalité. Alors, lorsque leur opinion ou leur point de vue est rejeté, ils pensent qu’ils sont rejetés, ils s’isolent et se sentent blessés, mais c’est totalement inexact.

Pour vaincre l’hypersensibilité, sachez que vos opinions ne sont pas vous. Donner des points de vues et les faire accepter ou pas, ce n’est pas qui vous  êtes vraiment. Lorsque vous arriverez à détacher vos opinions et vos points de vue de votre identité, vous allez mener une vie heureuse, accomplie avec très peu d’opportunité de se sentir offensé.

Astuce5. Apprenez l’humilité

Les plus grands esprits ne peuvent s’empêcher d’être humbles. Qui que vous soyez, quoi que vous fassiez sachez qu’il y a quelqu’un quelque part, qui est mieux que vous, et qui fait la même chose mieux que vous. Apprenez à être humble et vous irez loin dans la vie. L’humilité vous aidera à ne pas répondre systématiquement à une offense et surtout à ne pas offenser les autres.  N’oubliez pas non plus, l’humilité précède la gloire.

Astuce6. Concentrez-vous sur la vérité

Lors d’une discussion ou d’une réunion, il est important de se focaliser sur la vérité au lieu de chercher celui qui a raison et  celui qui a tort. Une fois que vous aurez dépassé le sentiment de honte et d’humiliation lorsqu’on vous dira « Tu as tord » par exemple, vous serez imperméable aux offenses. De plus, vous comprendrez celui qui vous crie au nez « Tu as tord », vous comprendrez qu’il n’a pas encore compris. Focalisez-vous toujours sur la vérité non pas sur la raison.

Astuce7. Dominer l’égocentrisme

La mentalité qui consiste à ramener tout à soi offre un terrain fertile à toutes sortes d’offenses. Chaque mot prononcé, chaque action ou inaction, toute raison, chaque intention devient pour vous un sujet à réflexion. C’est une charge bien LOURDE à porter.

Si vous êtes réduit à comment ceci ou cela vous a touché, si vous vous voyez au centre de toute chose, vous serez fréquemment offensé. Ne vous mettez pas au centre de la vie des autres. Permettez aux autres de vous paraître différents. Ma mauvaise humeur n’est  pas causée par vous, cela ne regarde que moi  et vous n’avez rien à y voir; ou la grossièreté de votre chef n’est pas votre affaire, encore moins votre faute, c’est l’affaire de votre chef.

Astuce8. Ne jugez point

Votre  boulot d’humain ne consiste pas à juger les autres. Lors d’une conversation ; ne tirer pas de conclusion active, laissez la conversation suivre son cours normal jusqu’à la fin. Les offenses résultent souvent des commentaires déplacés et des conclusions actives tirées ça et là. Ceci étant, lorsque quelqu’un vous juge, considérez tout ce qui est dit comme des mots, et les mots ne peuvent pas vous blesser.

Astuce9. Acceptez l’imperfection

Si vous espérez que les gens parlent et réagissent d’une certaine façon, que les gens soient aussi gentils avec vous comme vous l’êtes envers eux, qu’ils soient aussi compatissants que vous, vous serez déçu et souvent offensé. Au contraire, permettez aux gens d’être humain, ils le sont d’ailleurs !

Nous sommes tous, faiblesses, imperfections et caractères. Bien sûr que oui ! Laissons donc les autres demeurer qui ils sont. Soufflez, respirez un bon coup et let’s go comme le disent les anglophones.

Les gens sont imparfaits. Vous êtes imparfait ! Lorsque vous aurez accepté leurs imperfections (et les vôtres), vous allez mener une vie émotionnelle stable et heureuse.

Astuce10. Accepter vous même

Charité bien ordonnée commence par soi  dit-on. Avant d’accepter les autres, vous devez et avant tout vous accepter. Vous devez vous voir, vous apprécier au-delà de vos fautes, erreurs, défauts et imperfections. Vous n’êtes pas que des  défauts, vous avez aussi des potentialités qui méritent d’être travaillées et développées. Développez-vous intérieurement, acceptez votre imperfection et vous serez moins fragile aux mots et faits. La vie deviendra donc pour vous une place de joie constante, une raison de vivre.

La science du succès en 101 leçons (26 à 30)

26. Ne vous accrochez à rien

Si vous avez comme objectif de devenir quelqu’un de célèbre et vous avez les compétences et le désir de vous réaliser, ne vous accrochez pas à ce petit job de serveur dans le restaurant d’à côté. Même si votre présent poste vous permet d’acquérir de l’expérience, ne perdez pas de vue vos objectifs. NE VOUS ACCROCHEZ PAS AUX MIETTES.

 

27. Pas d’excuses

Vous n’avez pas d’excuses, en tout cas je ne vous reconnais aucune excuse. Tout ce que vous avez comme difficulté doit être pris comme un défi. Fuyez les justifications et mettez-vous dans l’action. Lorsque vous avez déjà tout essayé, Dieu lui-même veut que vous essayez une fois encore, vous êtes peut-être à un pas de la réussite. Tout ceci est une question d’état d’esprit, forgez votre mental à ne chercher que des solutions et non des problèmes ou des justifications !

 

28. N’ayez pas peur de l’échec

L’échec fait partie du succès. Ce que vous considérez comme un échec est pour quelqu’un d’autre un défi à relever. Comment pouvez-vous  « dépasser » l’échec et ne « voir » que du succès ? Il vous suffit de faire un plan de vos objectifs, de ce que vous désirez être ou faire. Ce plan doit être gardé tout près de vous et être réajusté au besoin. Dès lors, vous ne verrez que là où vous allez, quel que soit ce qui se passe autour de vous. Seuls ceux qui n’ont pas d’objectifs ou ceux qui perdent de vue leurs objectifs se laissent intimider par les obstacles.

 

29. Soyez patient pour payer le prix

Le succès demande du temps et a surtout un prix à payer. Donnez-vous  le temps de bien vous faire former et d’acquérir des connaissances dans un domaine spécifique. Soyez donc patient avec vous-même et les personnes autour de vous. Apprenez à toujours payer le prix. Tout a un prix, même le succès. Il a coûté par exemple, plus de mille essais à Thomas Edison avant d’inventer et de perfectionner l’ampoule électrique.

 

30. Ayez un emploi du temps

Réussir demande une bonne et judicieuse gestion du temps. Le temps est votre meilleur allié et votre pire ennemi. Il ne pardonne à personne de l’avoir mal utilisé.  Ayez du respect pour le temps car qui gère bien le temps réussit sa vie.

 

La science du succès en 101 leçons (21 à 25)

21. Servez-vous du miroir

Lorsque vous vous trouvez face à une situation difficile (ce que j’appelle un défi), la première chose à faire est de respirer profondément. Ensuite, dites-vous à haute voix et à plusieurs reprises « je pense que je peux, je pense que je peux ». Pour vous aider, vous pouvez vous servir de votre miroir. Lorsque vous vous regardez dans le miroir, dites vous ceci : « je pense que je peux, je pense que je peux ». Puis remplacez ces mots par les suivants « je sais que je peux ». L’un des moments où vous rencontrez vous-même est lorsque vous vous mirez, profitez-en pour programmer votre succès en vous disant à haute voix des paroles motivantes.

22. Soyez proactif

Au lieu d’investir du temps pour résoudre les problèmes, apprenez à trouver les astuces pour contourner les obstacles et l’échec. Prenez l’habitude de tacler les problèmes avant qu’ils ne surgissent. Ceci vous aidera à ne pas perdre votre précieux temps sur la route vers le succès.

23. Restez motivé

Pendant que vous vous efforcez pour atteindre vos objectifs, il est indispensable de rester motivé. Trouvez des enregistrements, des films et des livres de motivation et d’inspiration. Participez aux séminaires sur le développement personnel et le leadership. Lorsque vous vous sentirez déprimé ou découragé, ou lorsque le doute semble vous gagner, référez-vous à ces outils de motivation qui vous permettrons de ne pas dévier et de rester sur le bon chemin.

24. Donnez-vous un break

Il est important d’être déterminé et très motivé. Mais il faut par moment vous accorder un petit repos pour les loisirs et autres distractions. Donnez-vous une chambre pour faire des erreurs et être flexible vis-à-vis de vous-même. Cela ne signifie pas que vous allez perdre de vue vos objectifs, c’est juste un break qui vous permettra de retourner au travail en forme.

25. Soyez passionné

Créez une relation d’amour entre vous et votre succès. Même si cela paraît drôle, vous devez aimer passionnément ce que vous faites. Si  vous vous rendez compte qu’il vous manque de la passion dans ce que vous faites, développez-la ou bien trouvez quelque chose d’autre qui vous passionne. La passion vous permettra de ne pas valoriser les obstacles et de réaliser de grandes choses dans la vie.

La science du succès en 101 leçons (16 à 20)

16. Partagez les fruits de votre réussite

Bien que ceci se trouve à la fin du processus, il est important. Lorsque finalement vous avez atteint votre succès, utilisez votre temps pour enseigner, inspirer les autres et les amener également au succès.

 

17. Rechercher des conseils

Quelle que soit votre idée du succès rechercher à vous améliorer constamment à travers les conseils et contributions des gens qui vous entourent. Ceci doit se faire en réalité avec des gens ayant réussi et en qui vous avez confiance. Ecoutez surtout quelqu’un qui a déjà réussi ce que vous voulez réaliser. Cette écoute vous sera utile et vous permettra de ne pas passer à côté de la piste.

 

18. Les poisons

Non, je ne vous parle pas de réel poison mais des gens “ toxiques” qui sont capables de vous ‘empoisonner’ par leurs commentaires dissuasifs. Il est bien de partager avec vos amis ou vos collègues vos projets et ambitions. Mais faites attention à ne pas exposer vos projets à ces types de personnes. Au cas où vous rencontrez ces personnes tous les jours, il faut simplement éviter les discussions relatives à vos projets.

 

19. ayez une bonne écoute

Pour réussir, vous devez d’abord apprendre à écouter. Ecoutez les gens qui ont réussi dans un domaine donné, qui ont participé aux séminaires et des gens qui sont capables de motiver et d’encourager. La bonne écoute prend du temps à se maitriser mais une fois acquise, elle sera l’un de vos plus grands outils.

 

20. Les oiseaux de même plumage

Si vous avez comme objectif par exemple d’être un auteur best-seller, trouvez des amis et des mentors qui ont déjà réalisé cet objectif ou des gens qui ont pour objectif de devenir des écrivains émérites. Il est important de s’entourer de gens qui ont les mêmes visions que vous et qui ont désir brulant de réussir.

Sixième secret de la richesse

Contrôler vos dépenses
Vous entendez souvent parler de balance commerciale déficitaire ou excédentaire. La balance commerciale déficitaire est caractérisée par une supériorité des dépenses sur les recettes. Permettez-moi d’emprunter cette notion de balance commerciale pour vous demander si votre poche est déficitaire ou excédentaire. Je voudrais juste exprimer si vos dépenses surpassent vos recettes ou si c’est le contraire. Alors, pouvez-vous le savoir vraiment ?
Chers lecteurs, la seule manière de le savoir est de dresser la liste de toutes vos dépenses et de vos recettes sur une période donnée. Faites-le et vous serez surpris de tout ce que vous dépensez. Vous saurez ce qui vous consomme le plus d’argent. Vous ne pouvez réussir dans aucun domaine de la vie sans savoir votre situation initiale, ou votre point zéro ou encore votre point de référence. Cette première liste de vos dépenses et vos recettes vous aidera à savoir si vous dépensez plus que vous gagnez. Quel que soit le résultat, mon objectif est de vous amener à réduire considérablement vos dépenses.
La première action à mener est de faire la liste de vos prochaines dépenses. Inscrivez sur papier tout ce que vous acheter. Priorisez cette liste et indiquez en première position les achats dont vous ne pouvez vraiment vous en passez. Soyez le plus possible fidèle à votre liste de dépenses. Alors, avant tout achat, référez-vous à votre liste de dépenses. Avant d’ajoutez ce nouvel article à votre liste de dépenses, demandez-vous si vous avez vraiment besoin de cela. Le premier avantage de cette technique est de vous aidez à ne plus acheter avec vos yeux, mais avec votre tête. Ce n’est pas ce que vous gagnez comme salaire ou rétribution qui déterminera votre avenir financier mais la façon dont vous gérez ce que vous gagnez. En 1923 au Edgewater Beach Hotel, Chicago, huit des plus riches hommes du monde se sont rencontrés. En ce moment ces hommes contrôlaient à eux seuls plus d’argent que le Gouvernement américain. Parmi eux, il y avait :
Le Président de la plus grande société mondiale d’acier Le Président de la plus grande société mondiale de gaz Le plus grand spéculateur de blé Le Président de la bourse de New York Un membre de cabinet du Président des Etats-Unis Le plus grand ‘’baissier’’ de Wall Street Le Chef du plus grand monopole mondial Le Président du plus grand établissement bancaire
Tout le monde convient avec moi que ces grandes personnalités mondiales ont découvert le secret de « comment gagnez de l’argent » et en ont réellement profité. Maintenant, voyons ensemble ce que ces icônes mondiales de la richesse sont devenues 25 ans après :
Le Président de la plus grande société mondiale d’acier, Charles Schwab a vécu 5 ans endetté avant de mourir ruiné.
Le Président de la plus grande société mondiale de gaz en Amérique du Nord, Howard Hopson était devenu fou.
Le plus grand spéculateur de blé, Arthur Cutton est mort à l’étranger insolvable. Le Président de la bourse de New York, Richard Whitny avait fini en prison. Le membre de cabinet de la Présidence des Etats-Unis, Albert Fall avait été gracié de la prison avant de mourir chez lui. Le plus grand ‘’baissier’’ de Wall Street, Jesse Livermore s’est suicidé Le Chef du plus grand monopole mondial, Ivar Krueger, s’est suicidé Le Président du plus grand établissement bancaire, Leon Fraser, s’est également suicidé.
Chacun de ces hommes a bien maîtrisé l’art de gagner de l’argent mais, il semble qu’aucun d’entre eux n’a appris l’art de dépenser de l’argent pour s’assurer une vie riche jusqu’à la fin de leur jour. Je vous rappelle encore que ce n’est pas ce que vous gagnez qui est le plus important, c’est comment vous gérez votre argent qui déterminera votre avenir financier. A SUIVRE….